Des communes sans habitants !

Six communes totalement dévastées après la bataille de Verdun en 1916 ne furent jamais reconstruites et ne possèdent aucun habitant : Beaumont-en-Verdunois, Bezonvaux, Cumières-le-Mort-Homme, Fleury-devant-Douaumont, Haumont-près-Samogneux et Louvemont-Côte-du-Poivre. Qualifiées de communes « mortes pour la France », chacune est administrée par un conseil municipal de trois membres nommés par le préfet de la Meuse

Une enclave espagnole en France

Monaco n’est pas la seule enclave étrangère en France il existe également la ville de Llivia. Llívia (prononcer "Libia" en accentuant le 1er "i") est une enclave espagnole en France. Elle est située dans la partie française de la Cerdagne, à l'ouest des Pyrénées-Orientales, entre Saillagouse, Bourg-Madame et Latour-de-Carol, et à 1 km du reste de l'Espagne.

En 1659, la France annexe le Roussillon aux dépends du Royaume d'Aragon (traité des Pyrénées). Mais le traité prévoit aussi que la moitié de la Cerdagne, située sur le versant espagnol, lui revienne. Cela représentait 33 villages. Or, Llivia n'était pas un village, mais une ville. Après maintes discussions -au milieu de la Bidassoa-, les Français ont dû s'incliner: Llivia resterait espagnole et formerait donc une enclave.