Pourquoi je suis rousseauiste ?

Je considère que Rousseau est le philosophe qui a marqué et préfiguré les Droits de l’Homme. J’aime sa pensée car croit en l’homme. Rousseau est essentielle à la pensée actuelle car il offre une place importante au rôle politique des femmes. Comme il le dira dans la lettre dédicatoire à la République de Genève du Second Discours, les femmes sont des « citoyennes » elles aussi. Dans une note du Premier Discours, Rousseau écrit :

On ne sent point assez quels avantages naîtraient dans la société d’une meilleure éducation donnée à cette moitié du genre humain qui gouverne l’autre. Les hommes seront toujours ce qu’il plaira aux femmes : si vous voulez qu’ils deviennent grands et vertueux, apprenez aux femmes ce que c’est que grandeur d’âme et vertu (Discours sur les sciences et les arts)

Rousseau croit également qu’il faudrait plutôt apprendre aux hommes leurs devoirs, qu’il définit ainsi : n’avoir du « temps que pour la patrie, pour les malheureux et pour ses amis » (Discours sur les sciences et les arts.) Le sens de la patrie n’est plus le même aujourd’hui je pense que Rousseau emploierait aujourd’hui le mot « République ». Mais trop de Français réclament des droits sans se soucier de leurs devoirs comme le respect de la liberté, de la laïcité, le simple fait de voter ou de s’informer. La critique de Rousseau dans le Premier Discours est politique, la solution qu’il suggère l’est aussi : ranimer la vertu civique dans la population. L’abstention massive des électeurs est un désaveu et un reniement de la vertu civique. Ce que l’on appelle les incivilités le sont également.  Etre rousseauiste ce signifie croire à l’Egalité qui est le premier élément du triptyque républicain. Dans la Préface au Narcisse Rousseau écrit à ce propos : « Dans un État bien constitué, chaque citoyen a ses devoirs à remplir, et ces soins importants lui sont trop chers pour lui laisser le loisir de vaquer à de frivoles spéculations. Dans un État bien constitué, tous les citoyens sont si égaux que nul ne peut être préféré aux autres comme le plus savant, ni même comme le plus habile, mais tout au plus comme le meilleur. Encore que cette dernière distinction est-elle souvent dangereuse, car elle fait des fourbes et des hypocrites ».

Enfin si je suis rousseauiste c’est parce que pour Rousseau l’homme est bon par nature et c’est la société qui le corrompt. Si l’ homme agit mal cela ne vient pas de son propre fond. L'homme n'est jamais absolument mauvais, diabolique. Pour Rousseau il faut distinguer l'être de l'homme du paraître de l'homme. L' homme paraît mauvais parce qu'il l'est devenu au cours de l'histoire mais il ne l'est pas dans son fond.