17 mai 2007

A propos de la solitude

La grâce de solitude Entre misère et royauté : la libre solitude Le « solitaire heureux » reste un mystère tant la solitude est synonyme de panique dans la société actuelle. Partagé entre besoin d’amour et désir d’indépendance nous ne sommes pas préparés à la solitude quand nous y sommes confrontés. Autrefois rare, la solitude touche aujourd’hui des millions de personnes et pourtant elle est occultée par les penseurs actuels (le mot « solitude » est absent des dictionnaires de sciences humaines !). ... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 mai 2007

Rousseau : l'homme qui croyait en l'homme (suite)

Chapitre IV : le philosophe En juillet 1759, de nombreuses personnes veulent rencontrer Rousseau à Montmorency pendant qu’il écrit dans son « donjon », un cabinet d’écriture qui domine Paris. Le 15 novembre 1759, Malsherbes et Margency invitent Rousseau à écrire dans le Journal des savants deux articles par mois pour 800 livres d’honoraires. Il travaille sur ses Institutions politiques (dont il tirera Du contrat social) et répond aux questions d’éducation que lui posent Mmes d’Epinay, de Créqui et de Chenonceau. Il réfléchit donc... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 mai 2007

Rousseau : l'homme qui croyait en l'homme

Jean-Jacques Rousseau, l’homme qui croyait en l’homme. (Vincent Howlett) Ce livre est une biographie de Rousseau tout public, très agréable à lire et néanmoins détaillée. Il peut servir d’introduction à l’oeuvre de Rousseau et peut donner envie d’aller plus loin en se tournant vers les publications universitaires. Chapitre I : Les initiations J. J. Rousseau née le 28 juin 1712. Son père Isaac était horloger, violoniste et maître de danse, sa mère Suzanne, femme volontaire, Jean-Jacques ne la connut pas car elle mourut en lui... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]