La Patroclie.

Sitôt que les Troyens voient que Patrocle, ils fuient croyant voir Achille. Patrocle blesse Pyraechnès. Puis il chasse les Troyens des nefs et éteint le feu.

Mais le combat continue. Patrocle blesse Arélycos. Ménélas frappe Thoas. Mégès tue Amphiclos. Antiloque atteint avec sa lance Atymnios. Maris veut venger son frère Atymnios mais Thrasymède le tue avant qu'il n'atteigne Antiloque. Ajax, fils d’Oïlée, attaque Cléobule et le tue.

Pénéléos abat Lycon. Mérion tue Acamas. Idoménée atteint Erymas. Les Troyens ne songe plus qu'à la fuite. Ajax espère toujours tuer Hector qui tâche de sauver ses compagnons. Les Troyens abandonnent les nefs mais sont retenus par ce qui reste du fossé. Patrocle dirige ses chevaux vers les fuyards puis cherche à refouler les Troyens jusqu'aux nefs. Il veut les empêcher de regagner Troie.

Il tue Pronoos, Thestor, Erylaos, Erymas, Amphotère, Epaltès, Tlépolème, Pyris, Echios, Evippos, Ipheus et Polymèle.

Mort de Sarpédon.

Sarpédon sermonne les Lyciens qui fuient. Il se jette sur Patrocle. Zeus les voit et prend pitié pour eux alors il interpelle Héra car il ne sait que faire. Héra lui déconseille de sauver Sarpédon car les autres dieux voudraient eux aussi sauver leurs enfants au combat. Alors Zeus répand sur la terre une averse de sang pour honorer son fils Sarpédon que va tuer Patrocle.

Patrocle tue donc Sarpédon et son écuyer Thrasydème. Avant de mourir, Sarpédon demande à Glaucos d'empêcher les Grecs de saisir ses armes. Glaucos prie Apollon de soigner sa blessure pour qu'il puisse continuer la lutte. Apollon accepte. Glaucos dit à Hector qu'il faut sauver les armes de Sarpédon. Mais Patrocle excite les Achéens et dit aux deux Ajax de saisir Sarpédon et ses armes. Zeus veut que, pour son fils, terrible soit la lutte alors il étend la nuit sur le combat. Hector tue Epigée. Patrocle tue Sthénélaos et les Troyens reculent. Mais Glaucos tue Bathyclès. Alors Mérion fait périr Laogonos. Enée envoie sa lance sur Mérion mais le manque. Zeus hésite encore sur la fin de Patrocle puis décide de le laisser vivre encore un peu pour qu'il tue d'autres preux.

Zeus fait mollir le coeur d'Hector qui fuit avec les Troyens. Les Achéens s'emparent des armes de Sarpédon. Puis Zeus ordonne à Apollon de lever le corps de Sarpédon et de le confier à Sommeil et Trépas qui le déposeront en Lycie où il sera enterré.

Mort de Patrocle.

Patrocle aurait survécu si il avait obéit à Achille mais Zeus pousse l'ardeur de Patrocle qui continue le combat au lieu de retourner chez Achille. Il tue Echéclos, Adraste, Autonoos, Périmos, Epistor, Mélanippe, Elasos, Moulios, Pylartès. Mais Apollon protège Troie et repousse Patrocle quand il atteint le mur de la citadelle. Apollon lui ordonne de reculer. Puis Apollon prend l'aspect de Asios, oncle d'Hector, et dit à Hector de combattre Patrocle. Hector obéit mais Patrocle tue Cébrion le cocher d'Hector. Alors Patrocle et Victor luttent au-dessus du corps de Cébrion. Les Achéens saisissent Cébrion et le dépouillent.

Patrocle tue cinq guerriers. Mais Apollon lui frappe le dos et fait tomber son casque et sa cuirasse. Puis Euphorbe frappe Patrocle dans le dos avec sa lance. Alors Patrocle recule vers les siens mais Hector l'achève.

Avant de mourir, Patrocle rabaisse l'orgueil d'Hector en lui disant que ce sont Zeus et Apollon qui l'ont vaincu puis Euphorbe.

Enfin Patrocle prédit la mort prochaine d'Hector.

Chant  XVII : combat sur le corps de Patrocle. Exploits de Ménélas.

Ménélas s'élance pour veiller le corps de Patrocle.

Mais Euphorbe s'approche et ordonne a Ménélas de le laisser s'emparer du corps. Mais Ménélas n'a pas peur car il a déjà tué Hypérénor, le frère d'Euphorbe. Ménélas tue Euphorbe et va le dépouiller mais Apollon sous l'aspect de Menkès, chef des Cicones, appelle Hector et lui ordonne de battre Ménélas.

Hector obéit. Alors Ménélas recule et va chercher Ajax pour lui demander de sauver le corps de Patrocle. Il accepte et tous deux font s'éloigner Hector qui a quand même eu le temps de prendre les armes de Patrocle.

Glaucos insulte Hector qui n'a pas sauvé Sarpédon et ne veut plus se battre pour lui. Mais Hector l'invite à l'accompagner pour lui montrer comment il se bat qu'il n'est pas un lâche.

Puis Hector revêt les armes d'Achille volées à Patrocle. Zeus l'observe et réalise qu'Hector ne pense pas à la mort qui l'attend pourtant. Mais Zeus adapte les armes d'Achille à Hector.

Alors Hector se dirige vers ses alliés illustre sous les armes d'Achille. Il les excite par ses paroles. Il promet à celui qui ramènera Patrocle chez les Troyens la moitié de ses dépouilles.

Ajax a peur pour sa vie et le dit à Ménélas alors Ménélas appelle les Achéens au secours. Alors Ajax, fils d’Oïlée, accourt avec Idoménée, Mérion et d'autres encore.

Mêlée furieuse.

Zeus verse une épaisse vapeur sur les casques des Achéens pour leur rendre plus facile l'enlèvement du corps de Patrocle.

Ajax, fils de Télamon, repousse les Troyens. Il tue Hippothoos qui était en train de tirer Patrocle par le pied. Alors Hector décoche sur Ajax sa pique mais Ajax l'évite. C'est Schédios que le coup va frapper.

Ajax tue Phorcys qui voulait protéger le corps d'Hippthoos. Apollon intervient sous l'aspect du héraut Périphas. Il sermonne Enée en lui faisant croire que Zeus veut la victoire des Troyens. Alors Enée répète aux Troyens ce que lui lui a dit Apollon qu'il a reconnu.

Enée atteint Léiocritas. Lycomède frappe Apisaon, alliés des Troyens. Thrasymède et Antiloque n'ont pas appris la mort de Patrocle.

Ils combattent à l'écart d'Ajax.

Les Achéens et les Troyens continuent de se battre pour le corps de Patrocle. Achille n'est pas encore au courant de la mort de Patrocle. Il est persuadé que son ami va revenir vivant.

Douleur des chevaux d'Achille.

Les chevaux d'Achille pleurent Patrocle. Automédon a beau les stimuler avec son fouet, ils refusent tous deux d'aller soit vers les nefs soit vers les Achéens à la bataille. Zeus prend en pitié des chevaux. Alors il leur donne l'ardeur nécessaire pour ramener Automédon du combat aux nefs. Alcimédon le voit et lui dit que Patrocle est mort. Alors Automédon laisse les chevaux à Alcimédon. Il s'élance sur le sol.

Hector voit les chevaux d'Achille et en parle à Enée.

Hector, Enée, Arétos et Chromios s'élancent vers les chevaux pour les voler. Mais Automédon appelle les deux Ajax et envoie sa lance sur Arétos.

Automédon esquive le coup d'Hector. Puis les Troyens fuient en voyant arriver les deux Ajax.

Succès des Troyens.

Athéna vient ranimer la querelle autour du corps de Patrocle. Zeus la dépêche. Tant qu'Achille n'aura pas repris le combat, il favorisera les Troyens. Athéna s'est changée en Phénix et dit à Ménélas de presser ses gens. Alors Ménélas invoque Athéna pour qu'elle l'aide.

Elle en est ravie et remplit d'audace le coeur de Ménélas.

Ménélas tue Podès, ami d'Hector. Apollon vient stimuler Hector sous l'aspect de Phaenops, un hôte d'Hector. Zeus lance un éclair et jette la panique dans les rangs des Achéens. Pénélos donne le signal de la suite et est blessé par Polydamas. Hector blesse Léitos et tue Coeranos, cocher de Mérion. Idoménée échappe à la mort en montant sur le char que Coeranos avait amené. Ajax pense qu'il faut fuir et avertir Achille de la mort de Patrocle. Il supplie de Zeus d'écarter le brouillard. Zeus l'exauce. Ajax voit alors Antiloque et demande a Ménélas d'aller l'envoyer chez Achille. Ménélas obéit.

Les Achéens emportent le corps de Patrocle.

Antiloque pleure Patrocle et va apporter la funeste nouvelle à Achille.

Ajax, fils de Télamon, dit à Ménélas qu'il doit soulever le corps de Patrocle avec Mérion tandis que les deux Ajax repousseront les Troyens. Ils réussissent leur mission.

Chant XVIII : Antiloque annonce à Achille de la mort de Patrocle.

Achille repense à la prophétie de sa mère parlant de la mort du meilleur des Myrmidons. Il croit que Patrocle est mort. Antiloque lui confirme ses doutes et lui apprend qu'Hector a ravi les armes de Patrocle.

Achille se couvre de cendres, s'arrache les cheveux et pleure. Antiloque tient ses mains de peur qu'il se suicide.

Thétis et Achille.

Achille pousse un cri et Thétis l'entend. Elle pleure à son tour. Les Néréides l'entourent. Thétis décide d'aller voir son fils et lui demande pourquoi il pleure. Il lui apprend la mort de Patrocle. Il sait qu'il mourra après avoir tué Hector.

Il accepte son destin et demande à sa mère de ne pas le tenir loin de la lutte. Elle accepte mais lui demande d'attendre qu'elle lui apporte de nouvelles armes fabriquées par Héphaïstos.

Le cri d'Achille.

Hector continue de suivre les Ajax et les porteurs du corps de Patrocle. Il pousse un cri pour les effrayer. Alors Iris va chercher Achille.

Elle lui dit qu'Hector va saisir Patrocle. Achille veut savoir qui envoie Iris. C'est Héra mais les autres dieux ne sont pas au courant. Achille répond qu'il ne peut partir sans les armes que Thétis lui a promis. Iris lui dit qu'il n'a qu'à se montrer aux Troyens et qu'ils fuiront.

Il obéit et Athéna arme d'un nimbe d'or la tête du héros, fait jaillir de son front une flamme éclatante.

Achille se montre aux Troyens et crie trois fois. Sous leurs propres chars ou par leurs propres lances, 12 troyens perdent la vie.

Héra abrège le jour pour empêcher les Troyens de revenir à la charge.

Assemblée troyenne.

Les Troyens ont cessé la lutte affreuse et se sont réunis. La peur les tient à cause d'Achille.

Polydamas dit qu'il faut regagner Troie car la lutte près des vaisseaux sera plus dure avec Achille. Mais Hector est contre. La guerre a coûté cher à Priam.

Rester à Troie la prolongerait.

Hector de proposer les biens car il sait que la proposition de Polydamas plait surtout aux riches inquiets pour les biens qu'ils conservent dans leurs maisons de Troie.

La proposition d'Hector n'est qu'une boutade mais il entend ainsi menacer les éventuels partisans de Polydamas et, en même temps, se concilier l'opinion des combattants les moins bien nantis, qui sont les plus nombreux.

Hector annonce qu'il combattra Achille. Tous approuvent Hector.

Le deuil d'Achille.

Toute la nuit, les Achéens pleurent Patrocle. Achille aussi pleure et promet à Patrocle de ramener les armes d'Hector et sa tête.

On lave Patrocle et on l'enveloppe dans un beau tissu de lin. Zeus dit à Héra qu'elle a atteint son but et elle trouve normal de se venger des Troyens qui ont provoqué sa haine.

Thétis chez Héphaïstos.

Thétis arrive chez Héphaïstos.

Sa femme, Charis, l'accueille.

Héphaïstos rappelle à Thétis qu'il lui doit la vie car elle l'avait recueilli quand Héra sa mère l'avait jeté dans les flots ne voulant pas d'un enfant infirme.

Thétis rappelle que Zeus l'avait obligée à coucher avec un mortel, Pélée car un oracle avait déclaré que le fils qui naîtrait d'elle serait plus grand que son père alors qu'il l'avait songé à l'épouser.

Thétis raconte à Héphaïstos la situation d'Achille et lui demande des armes pour son fils.

Héphaïstos accepte.

La fabrication des armes.

Héphaïstos fabrique un bouclier représentant la synthèse du monde en temps de paix et en temps de guerre. Il fabrique aussi une cuirasse, un casque et des jambarts.

Thétis emporte les armes.

Chant XIX : Achille reçoit ses nouvelles armes.

Quand Thétis revient auprès d'Achille, il serre Patrocle dans ses bras. Elle lui dit de l'abandonner et de prendre ses armes qu'Héphaïstos a faites pour lui. Achille les accepte mais a peur de voir le corps de Patrocle corrompu par les mouches.

Thétis le rassure, elle veillera sur Patrocle. Elle distille l'ambroisie sur Patrocle pour que sa chaire demeure inaltérée.

Réconciliation d'Achille et d'Agamemnon.

Achille crie pour lever les héros achéens.

Les héros se réunissent. Achille se lève et dit qu'il regrette sa colère. Agamemnon que sa trahison envers Achille lui a été inspirée par la Faute, fille de Zeus.

Il rappelle que Zeus lui-même avait été trahi par Héra aidée par la Faute pour punir Héraclès.

Agamemnon propose à nouveau les cadeaux qu'il avait promis à Achille par l'intermédiaire d'Ulysse.

Achille est pressé de reprendre le combat mais Ulysse le conseil d'ordonner d'abord un repas pour tous les hommes. Il leur faudra des forces pour mieux se battre. Ulysse demande à Agamemnon de jurer n'avoir pas touché Briséis.

Il jure. Il offre 7 femmes à Achille en plus de Briséis.

Mais Achille refuse de manger. Il veut se battre tout de suite.

Il ne pense qu'à venger Patrocle mais Ulysse insiste en disant que les Achéens ne doivent pas mener le deuil d'un mort avec leur ventre.

Alors les héros rompent l'assemblée.

Agamemnon sacrifie un verat. Il jure n'avoir pas touché Briséis. Achille ordonne alors aux hommes de prendre leur repas.

Au camp d'Achille.

Les cadeaux et les femmes sont amenés au camp d'Achille.

Briséis est triste de savoir Patrocle mort. Achille ne veut plus qu'on le force à manger. Il congédie les rois saufs Agamemnon, Ménélas, Nestor, Idoménée, Ulysse et Phénix.

Achille a plus de peine pour Patrocle que s'il apprenait la mort de son père ou de son enfant Néoptolème.

Zeus prend pitié d'Achille et le voyant sans manger ordonne à Athéna de verser en Achille le nectar et l'ambroisie.

Achille revêt ses armes. Puis ses chevaux sont attelés par Alcimos et par Automédon.

Achille jette un appel à ses chevaux Xanthos et Balios : le ramener vivant.

Chant XX : quatrième journée de bataille. Assemblée olympienne.

Les Grecs et les Troyens s'arment.

Zeus, du haut de l'Olympe, donne l'ordre à Thémis de convoquer les immortels en assemblée. Poséidon demande à Zeus la raison de cette assemblée.

Zeus songe à la mort de guerriers. Il les observe de l'Olympe mais demande aux dieux de soutenir Grecs ou Troyens selon leur préférence. Il craint qu'Achille ne parvienne à prendre les remparts de Troie en dépit du destin.

Du côté des Grecs vont Héra, Athéna, Poséidon, Hermès et Héphaïstos. Du côté troyen vont Arès, Apollon, Artémis, Létô, Xanthe et Aphrodite.

Temps que les immortels demeurent loin des hommes, ce sont les Achéens qui se couvrent de gloire. Les Troyens sont effrayés par Achille et ses nouvelles armes. Athéna encourage les Grecs et Arès les Troyens.

Hadès a peur que Poséidon ouvre aux yeux de tous, immortels et mortelle, son domaine tant est grand le fracas qu'il provoque.

Combat d'Achille et d'Enée.

Les dieux contre les dieux s'avancent. Apollon pousse Enée contre Achille. Apollon prend l'aspect de Lycaon pour lui demander pourquoi il ne combat pas Achille mais Enée répond qu'il est sûr d'être tué. À moins d'être appuyé par un Dieu. Apollon lui rappelle qu'il est le fils d'Aphrodite alors qu'Achille est fils d'une déesse moindre. Il lui insuffle l'ardeur.

Héra voit Apollon soutenir Enée alors elle appelle les dieux partisans des Grecs de soutenir Achille. Mais Poséidon entraîne les autres dieux au renfort d'Héraclès et n'interviendra que si Enée est aidé par Apollon.

Les dieux opposés s'installent sur la Belle colline.

Achille pense qu'Enée veut la place de Priam ce qui expliquerait son désir de le vaincre.

Il encourage à renoncer au combat. Enée n'a pas peur et rappelle ses ascendances.

Il tient à faire ressortir qu'il descend doublement de Zeus par Aphrodite et par son père Anchise dont l'ancêtre Dardanos était fils de Zeus. Poséidon sait qu'Enée sera vaincu alors il veut intervenir car il pense que Zeus lui-même ne voudrait pas la mort d'Enée, son descendant et que celui-ci sera un jour roi des Troyens.

Alors Poséidon répand un brouillard sur les yeux d'Achille puis arrache l'épieu de bronze au bouclier du magnanime Enée, il le dépose aux pieds d'Achille.

Il emporte Énée jusqu'à l'extrême bord du tumulte guerrier.

Il lui dit d'éviter Achille mais qu'il pourra tuer tout autre Achéen.

Achille comprend qu'Enée a été sauvé par les dieux.

Exploits d'Achille.

Achille pour les Achéens au combat. Hector en fait de même. Apollon lui conseille de ne pas provoquer Achille hors des lignes. Achille tue Iphition, Démoléon, Hippodamas, Polydoros, fils de Priam, puis Achille combat Hector qui tente de le tuer avec sa pique mais Athéna le détourne d'Achille.

Achille va tuer Hector mais Apollon l'entoure d'une épaisse vapeur. Alors Achille attaque d'autres Troyens. Il tue Dryops, Démoucos, Laogonos, Dardanos, Trôs, Moulios, Echéclos, Deucalion, Rhigmos, Aréithoos.

Chant XXI : Achille près du fleuve. Mort de Lycaon et d'Astérofée.

Achille coupe en deux la foule des Troyens : les uns, il les poursuit vers la plaine et la ville ; les autres, il les pousse vers le fleuve Xanthe.

Achille les tue et l'onde est rouge de sang. Il ramasse vivants 12 jeunes Troyens qui payeront pour la mort de Patrocle. Il croise Lycaon. Il l'avait pris avant la guerre de Troie et vendu à Eunée, roi de Lemnos. Lycaon supplie Achille de l'épargner. Comme Achille en avait fait son hôte avant de le vendre à Lemnos la loi sacrée de l'hospitalité lui interdit de tuer Lycaon. Pourtant il le tue. Puis Achille combat Astéropée. Il le tue.

Combat d'Achille et de Scamandre.

Achille se rue sur les Péoniens. Il tue Astypylos, Thersilichos, Mydon, Ophileste, Aenios, Mnésos et Thrasios. Le Scamandre prend l'aspect d'un mortel et lui demande d'arrêter de polluer ses eaux de cadavres.

Puis il s'en prend à Apollon qu'il accuse de n'avoir pas assez défendu les Troyens. Alors Achille saute dans le fleuve. Mais Scamandre l'assaille et, furieux, se gonfle. Il repousse l'amas de victimes d'Achille, des innombrables morts dont ses ondes sont pleines. Il les rejette sur le sol. Les vivants, il les sauve en les dissimulant dans les remous de son cours. Achille s'accroche à un ormeau pour échapper au Scamandre. Mais le fleuve le suit.

Alors Achille appelle Zeus et dit que sa mère lui a menti en lui révélant que c'est Apollon qui le tuerait de ses flèches. Tout aussitôt paraissent Athéna et Poséidon sous l'aspect de mortels.

Leurs mains prennent sa main. Poséidon lui conseille de ne pas cesser de déployer sa fougue avant d'avoir forcé les Troyens survivants à se réfugier derrière les remparts de Troie.

Puis quand Hector aura péri, Achille devra retourner aux nefs.

Le Scamandre appelle le Simoïs à l'aide. Alors Héra appelle Héphaïstos pour qu'il allume un feu. Héphaïstos fait brûler l'amas de victimes d'Achille.

L'eau s'arrête et la plaine redevient sèche. Héphaïstos dirige le feu vers le fleuve. Le fleuve boue et doit abandonner la lutte.

La lutte des dieux.

Héra a maîtrisé Scamandre et Héphaïstos mais les autres dieux se querellent et Zeus se réjouit de les voir entrer dans la mêlée. Arès fonce sur Athéna. Athéna lui envoie une pierre et lui brise les membres. Elle lui rappelle qu'Héra, sa mère, le punira d'avoir aidé les Troyens.

Aphrodite cherche à emmener Arès mais Héra ordonne à Athéna de les arrêter. Athéna frappe Aphrodite.

Poséidon exhorte à Apollon à se battre.

Il lui rappelle que Zeus les avait envoyés tous les deux chez Laomedon, roi de Troie pour travailler en guise de punition. Et Laomedon ne les avait pas payés alors Poséidon ne comprend pas pourquoi Apollon défend les Troyens.

Mais Apollon refuse de se battre. Artémis lui reproche sa lâcheté.

Alors Héra frappe Artémis et la fait fuir.

Hermès refuse de se battre contre Létô. Alors Létô ramasse l'arc de sa fille Artémis. Zeus demande à Artémis qui l'a battue. Artémis répond que c'est Héra.

Les dieux reviennent à l'Olympe sauf Apollon qui se soucie des murs de Troie.

Achille devant Troie.

Achille massacre les Troyens. Le Vieux Priam, debout sur le rempart divin, regarde et reconnaît le gigantesque Achille, devant qui les Troyens, ne trouvant nul secours, se pressent en déroute. Priam alors gémit et descend du haut mur pour aller stimuler ses héros.

Il fait ouvrir les portes de Troie pour que les Troyens échappent à Achille.

Apollon pousse Agénor contre Achille mais Agénor a peur d'Achille même s'il le croit vulnérable. Mais il lance son javelot sur lui et le touche à la jambe. Le coup est paré par le jambart d'Héphaïstos. Achille veut riposter mais Apollon conduit Agénor à l'écart du combat. Puis Apollon prend l'aspect d'Agénor pour tendre un piège à Achille. Les Troyens éperdus trouvent ainsi le temps de se réfugier en masse dans Troie.

Chant XXII : Hector devant le rempart de Troie.

Les Achéens approchent du rempart. Seul Hector reste là devant la porte Scée. Apollon dit à Achille qu'il ne pourra pas tuer un immortel.

Achille réalise qu'Apollon l'a éloigné des murs pour sauver les Troyens.

Alors il bondit vers Troie.

Priam le voit et a peur pour Hector. Il le prévient du sort qui l'attend ainsi que sa propre mort.

Hécube, la mère d'Hector, le supplie également de revenir à Troie.

Hector n'avait pas écouté les conseils de Polydamas et le regrette.

Il aurait dû ramener dans la cité les preux Troyens en cette nuit funeste où Achille à nouveau s'est levé.

Il se dit qu'il pourrait proposer à Achille de lui rendre Hélène ou de lui donner la moitié des richesses de Troie pour arrêter la guerre.

Mais il sait qu'il devra se battre. Dès qu'il voit Achille, il est saisi de panique. Il prend la fuite. Achille le poursuit.

La poursuite.

Hector et Achille font trois fois le tour de la cité en courant.

Achille fait un signe aux achéens pour les dissuader de lancer sur Hector leurs cruels javelots : il craint que de l'atteindre un autre n'ait la gloire et ne lui laisse, à lui, qu'un rôle de comparse.

La quatrième fois qu'ils passent dans leur course à côté des fantômes, Zeus fait pendre les plateaux de sa balance d’or.

De l'horrible trépas il y met deux génies, ceux d'Achille et d'Hector. Il prend par le milieu sa balance, la lève, et c'est le jour fatal d'Hector qui soudain penche et descend vers l'Hadès. Alors Apollon abandonne Hector. Athéna annonce à Achille qu'Hector ne peut plus fuir et qu'il peut arrêter sa course. Puis elle prend l'aspect de Déiphobe et conseille à Hector de se battre contre Achille.

La mort d'Hector.

Hector affronte Achille et lui promet de rendre ses armes aux Achéens s'il le tue. Mais Achille refuse disant qu'aucun serment n'est possible entre eux. Achille envoie sa pic sur Hector mais le manque. Athéna le prend et le tend à Achille. Hector envoie son javelot sur Achille mais le bouclier de l'Achéen l'arrête. Hector n'a plus de lance et appelle Déiphobe au secours mais il reste seul.

Alors il brandit son épée sur Achille.

Achille pousse sa javeline dans la gorge d'Hector et le tue. Hector a eu le temps d'implorer Achille de ne pas laisser son corps aux chiens et de le ramener à Troie.

Mais Achille refuse. Avant d'expirer Hector lui dit qu'Apollon et Pâris le tueront devant la porte Scée. Achille dépouille Hector de ses armes. Il dit aux Achéens qu'il fait savoir ce que les Troyens vont faire sans Hector : abandonner la citadelle ou résister. Puis Achille attache le cadavre d'Hector à son char et le traîne.

Le deuil à Troie.

Tout Troie pleure Hector. Priam veut supplier Achille de lui rendre Hector. Hécube pleure son fils. Andromaque entend sa belle-mère pleurer alors elle va sur le rempart de Troie et voit son mari traîné par Achille. Elle s'évanouit. Quand elle se réveille, elle pense à fils qui ne connaîtra que peine et deuil. Andromaque brûlera les vêtements d'Hector qui ne pourront lui profiter puisqu'ils ne seront pas brûlés avec lui. Il ne pourra les emporter dans l'Hadès.

Chant XXIII : le deuil d'Achille.

Achille demande aux Myrmidons de pleurer Patrocle. Achille parle à Patrocle et lui dit qu'il livrera le corps d'Hector aux chiens et qu'il a tué 12 troyens pour le venger. Achille offre en l'honneur de Patrocle un repas délectable. Les hérauts. Les héros emmènent Achille chez Agamemnon. Il refuse de laver ses blessures avant d'avoir placé sur le bûcher Patrocle et les biens qui l'accompagneront dans l'Hadès.

L'âme de Patrocle parle à Achille. Elle lui reproche de ne pas s'occuper de son corps.

Patrocle veut que ses cendres soient unies avec celles d'Achille dans l'urne d'or de Thétis. Achille accepte. Il veut embrasser Patrocle mais ne peut le saisir et l'âme fuit en criant.

Les funérailles de Patrocle.

Les Achéens pleurent Patrocle jusqu'à l'aurore. Agamemnon envoie des hommes couper du bois. Achille médite un grand tombeau pour Patrocle et lui-même. Il ordonne aux Myrmidons d'endosser leurs armures de bronze et d'atteler les chars. Ils coupent leurs cheveux et les jettent sur Patrocle. Achille soutient sa tête. Achille devait offrir sa chevelure au fleuve Sperchios car il lui devait son développement et sa croissance mais il la coupe pour l'offrir à Patrocle. Puis il demande à Agamemnon de disperser les guerriers. Ne restent que les chefs. Ils montent le bûcher. Ils y placent Patrocle et des bêtes et des amphores pleines de miel et d'huile. Il égorge deux des neuf chiens de Patrocle pour qu'ils l'accompagnent dans l'Hadès. Puis Achille tue les 12 troyens et les jette au bûcher. Mais Aphrodite chasse les chiens du corps d'Hector et l'avait oint d'huile pour qu'Achille ne l'écorche pas en le traînant. Et Apollon sur Hector fait descendre une sombre nuée pour que le soleil ne dessèche pas sa peau. Le bûcher ne s'enflamme pas alors Achille implore Zéphyr et Borée. Iris porte le message à ses deux vents. Les vents acceptent d'enflammer le bûcher. Achille pleure jusqu'à l'épuisement. Au réveil, il ordonne aux Achéens de recueillir les cendres de Patrocle et de faire sa tombe.

Jeux funèbres : la course des chars.

Achille organise une course de chars et offre des prix aux vainqueurs.

Nestor conseille son fils Antiloque pour la course. Antiloque affronte Ménélas, Eumélos, Mérion et Diomède. Achille a placé Phénix près d'une borne pour surveiller la course. Apollon fait tomber de ses mains le fouet de Diomède car il veut la victoire d'Eumélos.

Mais Athéna donne un autre fouet à Diomède. Elle brise le joug de l'attelage de Eumélos qui tombe.

C'est Diomède qui gagne. Le deuxième est Antiloque, le troisième Ménélas, le quatrième Mérion et le dernier Eumélos.

Mais Achille veut remettre le deuxième prix, une jument à Eumélos. Antiloque s'y oppose. Alors Achille cède à son ami et offre à Eumélos la cuirasse d'Astéropée.

Ménélas conteste la place d'Antiloque.

Alors Antiloque lui offre son prix. Ménélas, radouci, lui rend donc la jument. Le cinquième prix, Achille l'offre à Nestor.

Les autres épreuves.

Achille propose un pugilat. Le premier prix sera une mule indomptée le vaincu aura une coupe à deux anses. Epéios répond au défi ainsi que l'Euryale. Epéios l'emporte.

Puis Achille propose une lutte. Le prix sera un grand trépied et pour le vaincu une femme experte en maintes travaux. La lutte oppose Ulysse à Ajax, fils de Télamon.

Achille arrête la lutte car il estime que les forces sont égales.

Achille propose une course à pied.

Le prix sera un cratère ayant appartenu à Patrocle. Le deuxième prix est un boeuf et le troisième un demi talent d'or. La course oppose Ajax, fils d’Oïlée, Ulysse et Antiloque.

Ulysse prie Athéna et l'accepte de l'aider. Elle allège son corps et fait trembler Ajax. Ulysse l'emporte, Ajax est deuxième et Antiloque dernier. Antiloque complimente Achille qui rajoute à son prix un demi talent d'or.

Achille apporte à l'assemblée le bouclier, le casque et le long javelot que Patrocle a pris à Sarpédon.

L'épreuve est un combat armé. Achille offre le poignard qu'il a pris à Astéropée.

Les armes de Patrocle seront partagées.

Ajax, fils de Télamon combat Diomède. Achille remet le poignard à Diomède.

Achille propose une épreuve de lancer de disque. Le prix sera le disque de fer. Polypoetès affronte Léonteus, Ajax le Télamonide et Epéios.

Polypoetès l'emporte. Puis Achille offre 10 haches de fer et 10 doubles haches. Il attache une colombe au mât d'une nef. L’archer qui touchera la colombe gagnera les doubles haches et celui qui touchera la corde attachant la colombe les haches.

Teucros commence mais manque l'oiseau car il n'a pas promis à Apollon, prince des archers de lui sacrifier des agneaux. Teucros coupe juste la corde avec sa flèche.

Mérion promet d'immoler des oiseaux à Apollon qui lui fait tuer la colombe.

Achille propose un javelot et un vase. Au lancer de pique s'affrontent Agamemnon et Mérion mais Achille sait que la lutte est inutile car Agamemnon est le plus fort et il offre le javelot à Mérion et le vase à l'Atride.

Chant XXIV : délibération des dieux au sujet du cadavre d'Hector.

L'assemblée est dissoute. Les Achéens songent au repas et au sommeil.

Achille pleure Patrocle et ne peut dormir. Alors il tire le cadavre d'Hector avec son char trois fois à l’entour du tombeau de Patrocle.

Mais Apollon a protégé le corps d'Hector qui n'a pas été égratigné.

Les dieux invitent Hermès à dérober le corps d'Hector. Mais Héra, Poséidon et Athéna ne sont pas d'accord.

12 jours après qu'Achille a commencé à traîner chaque matin le cadavre d'Hector autour de la tombe de Patrocle, Apollon dit aux dieux qu'Achille est cruel et qu’il faut rendre le corps d'Hector aux Troyens.

Alors Héra rappelle qu'Achille est fils de Thétis alors qu'Hector n'est qu'un fils de mortels.

Zeus pense qu'il doit convoquer Thétis pour qu'elle fasse céder Achille.

Iris va chercher Thétis.

Zeus demande à Thétis d'aller dire à Achille que les dieux sont mécontents du sort qu'il réserve à Hector. Zeus demande à Iris d'aller parler à Priam pour qu'il aille chez Achille offrir des présents pour récupérer Hector.

Thétis parle à Achille et lui dit qu'il doit arrêter de pleurer Patrocle et jouir de sa femme. Elle livre le message de Zeus. Achille obéit à Zeus.

Iris va chez Priam. Elle le voit en pleurs avec sa famille. Elle lui demande d'aller porter des présents chez Achille pour acheter le corps d'Hector.

Il devra venir avec un vieux héraut et sera accompagné par Hermès.

Les préparatifs de Priam.

Priam ordonne à ses fils d’apprêter le bon char à mulets et d'y mettre un panier.

Il demande l'avis de sa femme Hécube. Elle lui dit que les Achéens le tueront.

Mais Priam préfère croire Iris et part. Il emporte 10 talents d'or, 12 robes, 12 plaides, des tapis, des tuniques, deux trépieds, quatre bassins et la très belle coupe que des Thraces lui donnèrent jadis.

Au porche du palais il trouve des Troyens qu'il insulte. Il s'en prend à ses fils et leur dit que tous ses fils braves sont morts. Il ne lui reste que les misérables.

Alors les fils s'occupent du char.

Priam à part avec deux chars et son héraut Idée. Hécube lui demande de faire une libération à Zeus. Elle lui demande de prier Zeus pour qu'il daigne lui envoyer en présage son aigle.

Le voyage de Priam.

Zeus envoie Hermès protéger Priam et Idée contre les Achéens.

Idée de voix Hermès et le prend pour un ennemi mais Hermès leur parle et les rassure.

Il se fait passer pour un Myrmidon parti en éclaireur.

Priam veut savoir si Achille a dépecé Hector mais Hermès lui dit qu'Achille le traîne depuis 12 jours sans que le corps ait été abîmé grâce aux dieux. Alors Priam lui demande son aide en lui offrant un cadeau qu'Hermès refuse ne voulant pas dépouiller Achille.

Mais il les accompagne jusqu'aux nefs et répand le sommeil chez les Achéens. Il fait entrer Priam au camp achéen jusqu'à chez Achille. Puis il révèle son identité à Priam et le laisse.

La rançon d'Hector : Priam chez Achille.

Achille mange avec Automédon et Alcimos. Priam prend les genoux d'Achille et lui baise les mains. Achille est pris de stupeur en le voyant. Priam évoque le père d'Achille pour l'attendrir et lui parle des cadeaux qu'il a apportés. Alors Achille pleure en pensant à son père et à Patrocle. Puis il évoque les bonheurs et les malheurs de Pélée et reconnaît le courage de Priam. Mais il le menace si Priam continue de pleurer Hector.

Achille a compris que Priam avait été conduit chez lui par un Dieu. Malgré cela Achille ordonne à Priam de ne pas le courroucer car il serait capable de violer les ordres de Zeus.

Puis il va chercher les cadeaux avec Automédon et Alcimos.

Achille ordonne aux femmes de nettoyer et d'oindre Hector. Elles le couvrent ensuite d'une tunique et d'un manteau.

Achille porte Hector sur un lit que ses deux compagnons portent sur le char de Priam. Achille promet à Patrocle une part des cadeaux si son âme était irritée.

Achille invite Priam à manger. Priam demande à dormir chez Achille qui accepte. Achille veut savoir combien de jours veut Priam pour honorer Hector. Priam en réclame 12. Achille accepte. Pendant ce temps, la lutte sera suspendue.

Retour de Priam à Troie.

Hermès pense à la façon dont il devra ramener Priam à Troie sans qu'il soit vu des Achéens.

Il réussit à conduire Priam sans entrave. À Troie, seule Cassandre a vu son père ramener Hector. Elle en avertit les Troyens qui accourent pleurer Hector.

Hector est ramené dans sa chambre où sa femme le pleure.

Elle s'inquiète pour son fils et regrette qu'Hector ne lui ait pas adressé un lourd propos dont elle se serait souvenue avant qu'il soit tué.

Hécube, en voyant Hector, a l'impression qu'il vient tout juste de mourir tant son corps a été protégé par les dieux. Hélène regrette d'avoir provoqué la guerre de Troie et donc la mort d'Hector. Hector la protégeait contre la rancoeur des Troyens.

Les funérailles d'Hector.

Pendant deux jours les Troyens apportent du bois pour le bûcher d'Hector. Le 10e jour Hector est brûlé. Ses cendres sont recueillies dans une urne d'or. Les Troyens l'emportent dans un tombeau gardé contre les Achéens. Enfin ils honorent Hector par un repas à Troie.