La société et les échanges.

 

 

Le fondement c'est ce sur quoi se repose quelque chose. C'est la base, le socle. Se reposer sur quelque chose signifie avoir quelque chose comme origine ou avoir confiance en quelque chose. Le fondement c'est l'origine de quelque chose, c'est le principe. Un principe c'est ce qui vient en premier, ce qui est le plus ancien. Le principe a un rôle contraignant, il donne des règles. Le fondement fait autorité. Fonder c'est instituer de façon active.

La société a-t-elle besoin de principe plus ancien qu’elle sur lequel elle se repose ? En lequel elle a confiance. Il y a une ambiguïté sur le fondement car il permet à la société de tenir debout mais il peut la détruire si on le touche.

La société est une association d'individus qui repose sur une organisation, des règles, des traditions et de multiples formes d'échanges. Les règles fondent la société.

Aristote dit : « il est manifeste que la cité fait partie des choses naturelles et que l'homme est par nature un animal politique et que celui qui est hors de la société, naturellement bien sûr et non par hasard est soit un être dégradé soit un surhumain ».

Vivre dans la société est dans la nature même de l'homme. L'homme est sociable par nature.

Le fondement de la société est l'homme et la société est inscrite dans l'homme donc la société fonde la société. La société n'a pas besoin d'un fondement autre qu'elle-même. La société n'a pas besoin d'être instituée car elle est inscrite dans l'homme. Mais l'homme est-il naturellement sociable ? L'égoïsme est-il naturel ou culturel ? On ne dispose pas de représentation de l'homme avant l'instauration de la société.

Rousseau, Locke, et Hobbes ont essayé d'imaginer l'homme avant l'instauration d'une société et ils ont appelé ça à l'état de nature. Ce n'est pas un état sans loi mais avec des lois naturelles. Chacun a ses propres lois et elles ne sont pas celles des autres.

Hobbes dit : « l'état de nature est un État qui peut tout le temps dégénérer en état de guerre ». C'est la guerre de tous contre tous. Les hommes sont aperçus que l'homme se détruirait en continuant comme ça alors elles ont créé la société.

Pour Rousseau et Locke l'état de nature n'est pas nécessairement conflictuel. L'homme est naturellement solitaire et pacifique. Il faudra qu'arrive un événement extraordinaire pour que la société soit constituée. Rousseau pense que la nature est devenue hostile et qu'il a fallu se regrouper.

Pour Locke il fallait une justice pour régler les conflits et c'est ce qui a fondé la société. Le contrat social est ce qui a poussé les hommes à se rassembler. Il est lié à l'état de nature, de loi naturelle, le droit naturel (un droit à tout qui peut devenir un droit à rien si personne ne respecte un droit commun), du souverain.

Pour Aristote, la société n'a pas besoin d'un fondement extérieur. Pour Rousseau, Hobbes et Locke le fondement est le pacte social et avant l'état de nature (qui est absolu alors que le pacte social est relatif).

Le pacte social permet à la société de tenir debout mais il permet aussi sa destruction.