08 octobre 2017

Vade-mecum des ordres de sagesse du rite français (Claude Darche)

Vade-mecum des ordres de sagesse du rite français (Claude Darche)  Les hauts grades du rite français se distinguent par leur appellation. Ce sont des ordres et contrairement aux hauts grades du rite écossais ancien et accepté, le terme de perfection n'est pas évoqué car, ici, nous allons vers la sagesse. Chacun de ces ordres synthétise une série de grades de divers rites écossais, et par la suite, du rites écossais ancien et accepté avec ses 33 grades qui n'existaient pas en 1786 quand le rite français a été codifié. Si les... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 00:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 juin 2017

franc-maçonnerie sous l'Occupation

  Histoire de la franc-maçonnerie française sous l’occupation (Lucien Botrel)   Chapitre 1 des proscrits.   L’auteur révèle, durant la guerre, il était employé dans un bureau administratif d’une ville du nord-ouest. Un de ses chefs avait été révoqué car il avait été franc-maçon. Botrel se souvient que le directeur de l’école primaire de garçons du quartier où il habitait fut pareillement révoqué. C’était un socialiste et il avait été vénérable d’une loge locale.  Ces révoqués reçurent des manifestations de... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2014

mon site sur la franc-maçonnerie

J'ai créé un site sur la franc-maçonnerie en 2000. Il contient une histoire de l'association ainsi qu'une bibliographie, un musée virtuel, des photos des temples maçonniques, un lexique pour mieux comprendre le langage maçonnique et d'autres articles de fond. Ce site a été consulté plus de 500 000 fois en 14 ans et il a été mentionné des dizaines de fois sur les forums car il synthétise l'essentiel des informations sur la franc-maçonnerie. Je souhaite que ce site continue et soit consulté par tous ceux que la franc-maçonnerie... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2014

Sous le triangle II

Chapitre XIII la maçonnerie russe. Ses rapports avec la maçonnerie française. Le 9 octobre 1934, le roi Alexandre Ier de Yougoslavie et M. Barthou furent assassinés. C'était un complot. Vigneau est persuadé que les sociétés secrètes ont fait tuer le roi de Yougoslavie pour « régénérer » la société. Il prétend que la maçonnerie russe avait préparé l'assassinat du tsar. Il cite la planche que le frère Bourishkine présenta le 2 février 1934 à la loge Lotos à Paris. La maçonnerie russe était née dans la première moitié du XVIIIe siècle.... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2014

Sous le triangle I

  Sous le triangle. Albert Vigneau et Vivienne Orland chapitre premier. La franc-maçonnerie et la laïcité. Un soir à la loge « la philosophie positive » du GODF (15 décembre 1933). Le frère Robert Leclerc est un nouvel initié qui livre ses impressions maçonniques. Le vénérable de sa loge, « la philosophie positive » est le député de Paris Paul Perrin. Robert Leclerc était un sympathisant de la franc-maçonnerie avant d'être initié. C'était un éducateur. Vigneau dit que si tous les Français étaient comme lui, il n'y aurait... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2013

La loge maçonnique

La loge maçonnique (1935) Albert Vigneau. Révélations d'un ex-franc-maçon. Albert Vigneau fut maître à la Grande loge de France, fondateur de la loge « Éleusis » et de la loge «Epopsis » (Grande loge mixte), fondateur et président de la revue « le symbolisme ». Il quitta la franc-maçonnerie le 12 mars 1934. Vigneau se sentait mal à l'aise depuis des années dans l'ambiance des loges maçonniques. Il sentait qu'on lui mentait dès le début en lui présentant la franc-maçonnerie comme une association de citoyens libres, morale et... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2012

Léo Taxil

Léo Taxil, parcours douteux d’un individu douteux. (commander le livre sur Léo Taxil A la fin du XIXè siècle, des milliers de français apprennent, dans une publication périodique : Le diable au XIXè siècle, que Lucifer se manifeste dans le temple d’une secte maçonnique nord américaine, le Palladium. L’auteur de cette revue est formel : Lucifer est le Grand-Maître secret de la franc-maçonnerie et il se livre aux pires horreurs dans la pénombre des arrières loges Les francs-maçons adorent 44 435 633 démons et un horrible diablotin... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 mai 2010

Les rose-croix ou le complot IV

Ordre antique et mystique de la rose-croix AMORC AMORC est le sigle de l’Anticus mysticusque Ordo Roase Crucis, dont le siège est installé au Rosicrucian Park de San Jose (Californie). Cette association recrute ses adhérents par des annonces insérées dans des journaux et revues du monde entier. Si l’on en fait la demande, on reçoit un opuscule où l’AMORC s’affirme comme étant une « école de psychologie et de sciences physiques ». L’AMORC fait une distinction entre les rosicruciens, ses propres adhérents, et les rose-croix, qui sont... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2010

Les rose-croix ou le complot III

En France, le chevalier de Ramsay rédigea un « Discours » dans lequel il faisait remonter la franc-maçonnerie à l’ordre des Templiers mais ne parlait pas des rose-croix. La supposition de Ramsay influença la création de hauts-grades dans la franc-maçonnerie. Le grade de rose-croix eut un immense succès. Bayard prétend qu’il émanait d’authentiques rose-croix qui « noyautaient » les hauts-grades. A la fin du XVIIIè, des initiés mirent de l’ordre dans la franc-maçonnerie chevaleresque qu’on appelait écossisme. Il s’en dégagea deux rites... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2010

Les rose-croix ou le complot II

Comenius, Descartes et quelques autres penseurs Pour Bayard, Comenius était rose-croix à l’instar de nombre de savants de son temps. Jan Amos, Komensky avait latinisé son nom. Il naquit en Moravie le 28 mars 1592 et mourut à Naarden (Pays-Bas) le 15 novembre 1670. Sa famille appartenait à l’Eglise des Frères Moraves. Orphelin très jeune, Jan Amos est confié à des tuteurs qui s’en désintéressent. Il est envoyé à l’université de Herborn où il fait des études thologiques. Il entreprend un manuel de pédagogie et un glossaire... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]