23 août 2017

Nuit noire, étoiles mortes (Stephen King)

  Nuit noire, étoiles mortes (Stephen King) 1922 A Omaha, dans le Nebraska, Wilfred Leland James écrivait sa confession, en juin 1922. Il avait assassiné sa femme Arlette Christine Winters James et avait jeté son corps dans un vieux puits. Son fils Henry l’avait aidé alors qu’il n’avait que 14 ans. Wilfred l’y avait amené par la persuasion. Le mobile du crime était 100 arpents de terre à Hemingford Home au Nebraska. Arlette avait hérité de ces terres par son père. Wilfred voulait ajouter ces terres à sa propriété... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 03:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2017

Histoires de rebelles

Histoires de rebelles.   Le promeneur (Ray Bradbury) Léonard Mead vivait en 2052. Il aimait marcher pendant des heures et revenir chez lui vers minuit. En cette soirée de début novembre, il n’y avait que lui dehors. Depuis 10 ans qu’il se promenait ainsi de jour et de nuit, il n’avait jamais rencontré un autre promeneur. Une voiture de police s’arrêta devant lui. C’était la dernière qui restait. La criminalité avait baissé. Le policier lui demanda son nom et sa profession. Mead était écrivain mais le policier considéra qu’il... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juin 2017

Hommes et civilisations fantastiques.

  Hommes et civilisations fantastiques (Serge Hutin)   1 Mystères dans le ciel et sur la terre.   Serge Hutin prétend que le tableau d'ensemble de l'évolution de l'humanité est plus complexe que ce que les anthropologues affirment. Il donne l'exemple d'une petite boîte métallique trouvée dans les environs de Bagdad, âgée de 4500 ans et qui serait une pile électrique. Il pense que la lointaine antiquité aurait pu voir se dérouler un terrifiant  conflit nucléaire. Il évoque des remparts de granit ... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2017

franc-maçonnerie sous l'Occupation

  Histoire de la franc-maçonnerie française sous l’occupation (Lucien Botrel)   Chapitre 1 des proscrits.   L’auteur révèle, durant la guerre, il était employé dans un bureau administratif d’une ville du nord-ouest. Un de ses chefs avait été révoqué car il avait été franc-maçon. Botrel se souvient que le directeur de l’école primaire de garçons du quartier où il habitait fut pareillement révoqué. C’était un socialiste et il avait été vénérable d’une loge locale.  Ces révoqués reçurent des manifestations de... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2017

Dino Buzzati Un cas intéressant.

    Albert Camus a traduit cette pièce de Buzzati dans laquelle il voyait aussi bien un drame de la destinée qu'une satire sociale. Premier temps. Premier tableau. On se trouve dans l'antichambre et le bureau du directeur de la société immobilière Corte et Dell. Menti, ancien commis attend Corte. Sa secrétaire, Gloria, lui dit qu'elle ne sait même pas si Corte est revenu de Rome. Menti a travaillé pour Corte pendant 16 ans. Il a de l'arthrite dans les jambes et veut demander son congé à Corte. Gloria a débuté il y a... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2016

La société a-t-elle besoin d'un fondement ?

La société et les échanges.     Le fondement c'est ce sur quoi se repose quelque chose. C'est la base, le socle. Se reposer sur quelque chose signifie avoir quelque chose comme origine ou avoir confiance en quelque chose. Le fondement c'est l'origine de quelque chose, c'est le principe. Un principe c'est ce qui vient en premier, ce qui est le plus ancien. Le principe a un rôle contraignant, il donne des règles. Le fondement fait autorité. Fonder c'est instituer de façon active. La société a-t-elle besoin de principe plus... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2016

Peut-on désirer sans souffrir ?

    Le désir a tendance à faire souffrir. C'est la possibilité de désirer. La capacité de désirer. La légitimité de désirer. A-t-on le droit de désirer. La question devient : est-il possible de désirer sans souffrir ou est-il contradictoire de désirer sans souffrir ou désirer est-il nécessairement souffrir. Est-on capable de désirer sans souffrir. C'est le sujet qui désire. Il y a le désir conscient et le désir inconscient mais là c'est un sujet conscient. La souffrance renvoie au fait d'éprouver douloureusement... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 décembre 2016

Le temps peut-il suspendre son vol ?

    Eddington parle de la flèche du temps pour signaler que le temps passe mais ne repasse pas toujours dans la même direction. La flèche a à voir avec l'irréversibilité des phénomènes qui se passent avec le temps. Aristote dit que le temps est à la fois non étant et étant. Le temps est à la fois ce qui a cessé d'être (le passé) et aussi ce qui n'est pas encore (l'avenir). Le temps est la limite entre deux néants. La fonction du maintenant c'est d'assurer la liaison entre le passé et l'avenir donc le présent est. Le... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2015

Le Prince blessé

Le prince blessé  (Barjavel).   Radio Bagdad annonça la naissance du fils du grand calife Haroun al Rashid. Le calife avait eu 37 142 épouses. C'est sa plus jeune épouse, Fatima qui lui avait donné ses fils. Il était né les yeux ouverts ce qui signifiait qu'il serait toujours à la recherche de la lumière. Il s'appelait Ali. 16 ans et un jour après la diffusion de cette nouvelle, la 2 cv en or du calife s'arrêta devant l'entrée du stade olympique de Bagdad où allait se disputer la finale de la coupe du monde de... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 03:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2015

L'espéranto

  L'espéranto (Pierre Janton).   Introduction. Phénomène complexe sous son apparente simplicité, l'espéranto peut être étudié sous l'angle de plusieurs disciplines. Langue artificielle, l'espéranto peut être abordé en linguistique. Phénomène idéologique, il intéresse l'histoire des idées en tant que réponse au problème de la communication posé par la multiplicité des langues. L'espéranto traduit une préoccupation qui commence à s'affirmer au XVIIe siècle. L'espéranto apparaît issu d'idées convergentes sur les moyens... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]