10 avril 2010

La tempête du siècle (Stephen King) II

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> La génératrice de l’hôtel de ville était en train de lâcher. Des femmes rassemblèrent des bougies. Les parents étaient auprès de leurs enfants endormis. Dans la cuisine de l’hôtel de ville, Joanna qui était allée chercher des bougies vit la canne de Linoge. Elle poussa un cri. Linoge était devant elle. Mike et Hatch arrivèrent dans la cuisine et virent Linoge. Joanna flottait près du mur du fond, la tête touchait presque le... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2010

La tempête du siècle (Stephen King) I

&lt;!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&gt; La tempête du siècle (Stephen King)   1ère partie : Linoge   Mike Anderson est un simple commerçant qui tient aussi le rôle de policier à Little Tall Island. C’est lui le narrateur et il va raconter l’histoire de la Tempête du siècle qui s’est passée 9 ans plus tôt. Mike a vécu toute sa vie dans le Maine. Des marins pêcheurs parlent de la tempête qui arrive. Il y a Alex Haler, Lucien Fournier, Sony Brautigan et... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2010

Le spiritisme (Jacques Lantier) II

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Le surnaturel et l’au-delà Le fonds commun à toute l’humanité archaïque est la croyance à l’existence d’un monde surnaturel dans lequel les morts mènent une autre vie. La hiérarchie sociale et familiale persiste dans l’invisible. C’est seulement après une très longue évolution que l’ancêtre fondateur d’une tribu est considéré comme dieu. Aucune religion, aucune science, aucune philosophie, si élevée soient-elles, n’échappent... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2010

Le spiritisme (Jacques Lantier) I

&lt;!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&gt; Le spritisme ou l’aventure d’une croyance (Jacques Lantier)   En 1847, les vivants entrèrent pour la première fois en "  communication directe avec les morts " . Deux jeunes états-uniennes, les soeurs Fox, prétendirent avoir conversé avec un fantôme en utilisant des claquements de doigts. Le spiritisme est une doctrine aux origines primitives, qui repose, aud-delà de la croyance archaïque au dualisme du... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2010

Histoires de fins du monde II

Les filles et Nugent Miller par Robert Sheckley   Nugent Miller a survécu à la guerre atomique. Il voit une petite trace de pas et en conclut qu’une femme a aussi survécu. L’espoir et le désir montent en lui. Il a un compteur Geiger qui lui permet d’éviter le danger. Il suit les traces de pas tout en évitant les radiations. Six mois avant il avait trouvé le cadavre d’un homme qui venait de suicider alors il ne veut pas voir trop d’espoir en suivant les traces de pas. La guerre a commencé avec l’invasion de Taïwan par la Chine.... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 mars 2010

Grande anthologie de la science-fiction (histoires de fins du monde) I

Histoires de fins du monde   Foster, vous êtes mort ! de Philip K. DICK   Mike Foster est un enfant. Dans sa classe, Mme Cummings a demandé aux élèves de fabriquer des paniers et des pièges à animaux ainsi que des couteaux. Mike se fait sermonner car son couteau est mal fait et il doit le recommencer mais il veut partir et sa maîtresse refuse. Elle lui dit que demain ce sera jour de terrassement. Les élèves devront apprendre à creuser en prévision de la guerre. La classe humilie Mike en criant que son père n’a pas... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 février 2010

le crépuscule des magiciens II

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Neuf Planète au microscope. Planète est une imposture par rapport à la science qu’elle exploite Planète est « la première revue de bibliothèque ». Elle est parfaitement adaptée aux nécessités pratiques de conservation et de lecture aisée. Le lecteur, dès le début, est conditionné, noblement, car Planète est justiciable d’un directeur artistique au goût plus que parfait. L’entreprise apparaît comme parfaitement planifiée. Dans ... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 17:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 février 2010

Le crépuscule des magiciens I

&amp;amp;lt;!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&amp;amp;gt; Le crépuscule des magiciens, le réalisme fantastique contre la culture.     Laisser dire, c’est accepter   Le réalisme fantastique est né à la suite de longues méditations, poursuivies, comme il se doit, dans les arcanes de l’hindouisme. Un rationaliste mécréant, dans le sens étymologique du terme, est susceptible de s’intéresser au phénomène Planète s’il trouve à s’amuser. Il existe... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 13:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 février 2010

La tempête (Barjavel)

&lt;!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&gt; La tempête (Barjavel)   1ère partie : Judith aux étoiles   Le président Fergusson a convoqué ses ministres et le général Sunborn qui vient d’Australie. Il règne une chaleur atroce à la Maison Blanche car la climatisation a été démontée. Elle était truffée de micros. John D. F. Rainer, le secrétaire d’Etat ouvre son dossier et parle de la situation des Etats-Unis. Les Chinois, après avoir traversé la corne... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2010

Histoires de pouvoirs II

Qu’est-il arrivé au caporal Cuckoo ? Par Gerald Kersh   Le paquebot Queen Mary quitta Greenack à destination de New-York le 6 juillet 1945. Il y avait à bord 14 000 hommes, quelques dames et un chien qui monta à bord dans un état déplorable. Il avait été sauvé de la mort par un jeune officier. Le 11 juillet quand le Queen Mary accosta à New-York le chien allait mieux. Le narrateur se trouvait à bord également. Il évoque le caporal Cuckoo. C’était un homme blond de taille moyenne mais solidement bâti. Il boîtait un peu de la... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 11:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]