14 septembre 2008

Rêve de fer 2

V    Feric ordonne à Bogel de trouver un local pour le parti. Il s’agit d’une maison située en haut d’une montagne (tout comme Berchtesgaden dans la vraie histoire). Bogel a trouvé un pavillon de chasse dont la rusticité plaît à Feric car il va pouvoir tester l’humilité des membres de son parti. Il a posé la Massue de Held sur une grande table de chêne couverte d’un dessus de velours rouge. Les chefs du parti arrivent mais ils font pâle figure face aux chevaliers du svastika. Feric ressent quelque contrariété à la vue... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2008

Rêve de fer I

Rêve de fer (Norman Spinrad)    Si Norman Spinrad n’est pas un baby-boomer, il est incontestablement l’un des premiers porte-parole de cette génération, et sans doute le premier dans le domaine de la science-fiction, où il introduit le rock en 1969 dans le « Le grand flash ». Il a vécu son adolescence dans les années 60 lors de la « révolution sexuelle » et des drogues psychédéliques. Il est donc bien conscient, en tant qu’écrivain, que les années 60, où la musique en générale et le rock en particulier constituent un... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2008

Le voyageur imprudent 2

Deuxième partie   Le voyage entomologique   Pierre est parti le 6 juin 1942 pour arriver à la même heure du même jour en l’an 100 000. Il tombe sur une vache pourvue d’un immense sein. Les constructions sont des rangées de cônes gris de 400 mètres. Pierre se retrouve en face d’un homme nu puis d’autres également nus. Ils n’ont pas de sexe ni d’anus. Leur poitrine s’est développée vers le bas, ils n’ont plus de tripes ! Ils mesurent 1 m 60 ou un peu plus. Ils n’ont pas de cheveux. Leur bouche n’est qu’un trou sans dents.... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2008

Le voyageur imprudent 1

Le voyageur imprudent (Barjavel)   1ère partie   L’apprentissage   C’est la guerre. Le sergent Masté a découvert un soldat mort tué par le froid. Le caporal d’échelon Pierre Saint-Menoux est responsable des dix-sept conducteurs de la compagnie de mitrailleuses. Dans la vie, il enseigne les mathématiques au lycée Philippe Auguste. Il discute avec le caporal Crédent qui le dégoûte avec son café mélangé avec su vin. Crédent est le cuistot. Crédent a dû charger une petite carriole de victuailles et d’archives du... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2008

Histoires à rebours 3

La créature parfaite (John Wyndham).   Un inspecteur de la SPA entend parler de l’affaire Dixon dans le village de Membury. Il enquête avec son collègue Alfred Weston. Pour Alfred, la SPA est une vocation alors que pour son collègue ce n’est qu’un métier. L’affaire Dixon se présente ainsi : un certain Tim Darrell a rencontré un phénomène dans la rue d’un village. Il a vu deux créatures ressemblant à des tortues dressées sur leurs pattes postérieures. Elles mesurent 1m70. Leur tête a une dimension humaine mais sans cheveux et... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2008

Histoires à rebours 2

Cesse donc de faire l’avion avec les mains (Jack Finney)   Un grand-père raconte ses souvenirs à son petit-fils. Il a connu la Guerre de Sécession et le Général Grant. Il a chevauché avec un commandant jusqu’à la maison blanche. Ce dernier lui avoue avoir été Pr à Harvard et lui a montré une boîte noire contenant un objet capable de faire gagner la Guerre au Nordistes. Il s’agit d’une machine à explorer le temps. Ils se rendent dans les années 1960. Ils vont dans la Smithsonian Institution pour trouver tout ce que le futur a pu... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2008

La grande anthologir de la SF (Histoires à rebours) 1

La grande anthologie de la science-fiction Histoires à rebours   Le Gregory de Gladys (John Anthony West)   Un club de femmes s’évertue à transformer des hommes minces ou athlétiques en obèses. Le ton est sarcastique. Toute la nouvelle repose sur les difficultés de Gladys à transformer l’homme avec qui elle vit, Gregory mais le bougre mesure deux mètre et est très sportif. Gregory refuse de toucher à tout ce qui fait grossir au désespoir de Gladys. Le stratagème le plus vicieux du club est de transformer les femmes en... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2008

synarchie (fin)

En France, Georges Valois publie son « Nouvel Age de l’humanité » et prophétise les cités morales, intellectuelles, spirituelles, religieuses se partageant les esprits et les coeurs donnant à tous le sentiment de l’universel. Cela fait penser à Saint-Simon. Quant à Paul Desjardins et ses « Entretiens de Pontigny » de 1922 à 1939, il prétendait réunir les spécialistes de chacune des questions évoquées comme la SDN, l’humanisme, le procès de la bourgeoisie devant la classe ouvrière, etc. La Revue Internationale des Sociétés Secrètes... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 20:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2008

synarchie 4

- Pour aborder le XXè siècle Le rapport Chavin soutient que le Mouvement synarchique d’Empire n’est en aucune manière le réveil du synarchisme de Saint-Yves mais une dissidence de l’ordre Martiniste dont il affirme (à tort) que Saint-Yves en avait été le Grand-Maître. Un curieux document émanant de l’extrême-droite « Martinisme et synarchie » fait remonter le courant synarchiste à Louis-Claude de Saint-Martin et Joseph de Maistre. Le récit antisynarchique comporte toujours au moins quatre points : - Le Mouvement synarchique... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2008

Synarchie 3

- La synarchie comme volonté En tant que programme politique, la synarchie se présente comme une analyse de la réalité sociale aux termes de laquelle la vie de chaque communauté humaine considérée comme un organisme clos doit réaliser une harmonie complète entre trois fonctions principales comparables à celles qui existent dans chaque être humain. La première fonction, qui est à la base, correspond au corps de l’homme; elle se définit en terme de « nutrition » : c’est l’économie. La deuxième fonction sociale correspond à... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]