15 décembre 2013

Livres non lus

Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ? Pierre Bayard. Pierre Bayard est né dans un milieu où on lisait peu. Il s'est fréquemment retrouvé dans des situations délicates où il était contraint de s'expliquer à propos de livres qu'il n'avait pas lus. Il enseigne la littérature à l'université et ne peut échapper à l'obligation de commenter des livres qu'il n'a pas lus. Il pense que la majorité de ses étudiants n'ont pas lu non plus les livres au programme. Mais si une minorité lit, il ne peut se mettre dans l'embarras en ne... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 23:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 novembre 2013

Histoires de planètes 3

La forêt enchantée (Fritz Leiber). Elven était sur une planète où son vaisseau s'était écrasé. C'est une forêt de ronces qui avait amorti le choc et lui avait sauvé la vie. Le bourdonnement qui résonnait derrière lui lui parla. Elven savait que c'était Fedris qui lui parlait et menaçait de le retrouver. Le monde natal de Elven était mort. C'était un hors-la-loi. Fedris était un sorcier. Tous les hors-la-loi avaient été tués sauf Elven. Elven était entouré de ronces. Il ne savait pas où il était. Il était impossible à Fedris de le... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 02:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2013

Histoires de planètes 2

L'objet (Chad Oliver). Fin août 1971. Au Nouveau-Mexique, un astronef atterrit. À des centaines de kilomètres, le professeur Dixon Sanders regardait la fenêtre de son bureau à l'université. Il ignore que l'homme avait abordé sur Mars pour la première fois et ce qu'il y avait découvert. Trois jours après, il reçut une convocation de Washington et fut emmené au Nouveau-Mexique. Il fut accueilli dans un camp militaire secret. Le général Ransom lui ordonna le secret et lui montra un objet. Sanders vit un morceau de Pierre Brune polie... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2013

Histoires de planètes

Histoires de planètes. « Le diable de la colline du salut » (Jack Vance). Soeur Mary arracha son casque et le jeta sur le canapé ce qui surprit son mari, le frère Raymond. Elle était en colère contre le soleil qui était continuellement absent. Ils n'avaient l'idée du temps qui passe que grâce à leur pendule. Ils étaient pionniers sur La Gloire. Ils virent un incendie dans Old Fleetville. Ils pensaient que c'était les Flits qui en étaient la cause. Les Flits étaient très prospères avant l'arrivée de la colonie. Pourtant les... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2013

La loge maçonnique

La loge maçonnique (1935) Albert Vigneau. Révélations d'un ex-franc-maçon. Albert Vigneau fut maître à la Grande loge de France, fondateur de la loge « Éleusis » et de la loge «Epopsis » (Grande loge mixte), fondateur et président de la revue « le symbolisme ». Il quitta la franc-maçonnerie le 12 mars 1934. Vigneau se sentait mal à l'aise depuis des années dans l'ambiance des loges maçonniques. Il sentait qu'on lui mentait dès le début en lui présentant la franc-maçonnerie comme une association de citoyens libres, morale et... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2013

Nadja II

7 octobre. Breton avait mal à la tête à cause de l'effort d'attention, d'accommodation qu'il dut fournir lors de cette soirée. Il se demandait comment Nadja le jugeait. Il lui était impardonnable de continuer à la voir s'il ne l'aimait pas. Il se sentait près d'elle est des choses qui étaient près d'elle. Il la croyait pur et libre de tout bien terrestre tant elle tenait peu mais merveilleusement à la vie. Breton devait attendre un jour avant de la revoir et il ne savait que faire. Il vit Nadja rue Saint-Georges discutant avec un... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 02:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2013

Nadja

Nadja André Breton. Avant-dire (dépêche retardée). Breton a ajouté ce préambule plus de 30 ans après avoir écrit Nadja. Il souligne que Nadja obéit aux principes « anti-littéraires » et que les photos illustrant le récit ont pour objet d'éliminer toute description. Le ton adopté se calque sur celui de l'observation médicale, entre toutes neuro-psychiques, c'est-à-dire sans s'embarrasser du moindre apprêt. « Qui suis-je ? » Breton se pose la question. Cela lui fait jouer le rôle de fantômes, de son vivant, dans ses relations. Le... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 00:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2013

Histoires de cosmonautes 3

Le bateau ivre par Cardwainer Smith. Élisabeth semblait toujours avoir besoin d'aide ou de réconfort. Son nom résonnerait haut et clair dans le néant sauvage d'Espace trois. Rambo de Terre quatre voyagea loin avec une vieille fusée. Il suivit son Élisabeth là où tout espace cessait d'exister. Les gens se mirent à composer des chansons idiotes sur le voyage allégué. Ils furent pétrifiés quand ils découvrirent que Rambo avait vraiment découvert Espace trois. I Élisabeth pensait que Rambo était venu pour elle parce que les machines... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 03:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2013

Histoires de cosmonautes 2

Un homme d'expédition (Frederic Brown). Un professeur explique aux élèves que la conquête de Mars pose des problèmes à cause de l'équilibre entre hommes et femmes qui devraient composer l'équipe de 30 personnes. Il devrait y avoir 15 femmes et 15 hommes pour former 15 couples. D'autres pensaient qu'il devait y avoir cinq femmes pour 25 hommes. Ils devaient renoncer à la monogamie. Enfin certains pensaient que l'expédition devrait se composer de 30 hommes pour qu'ils  se concentrent sur leur travail. Des femmes les... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2013

Histoires de cosmonautes I

Histoires de cosmonautes. Les vertes collines de la terre Robert A. Heinlein. I voici l'histoire de Rhysling, le chanteur aveugle des lignes spatiales. La réputation de Rhysling fut protégée par un exécuteur testamentaire plein de prudence et par le fait que, par un concours de circonstances favorables, il n'eut jamais l'occasion de s'exprimer devant un représentant de la presse. Les chants des lignes de l'espace parurent en librairie la semaine même de sa mort. Rhysling n'était pas supportable en société. Il souffrait d'un... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]