06 août 2014

La cité du soleil II

Personne ne considère comme humiliant de servir à table, de travailler à la cuisine. Comme tous les travaux sont partagés, chacun n'a même pas 4 heures de travail par jour. Le reste du temps est consacré aux jeux, à la lecture, à la marche, à la discussion. Les jeux auxquels on joue assis sont exclus pour favoriser l'exercice. Les Solariens n'aiment pas la pauvreté qui avilit l'homme et la richesse qui le rend indolent. La communauté fait de chacun un riche et un pauvre, riche parce qu'il possède tout, pauvre parce qu'il utilise... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2014

La cité du soleil I

La cité du soleil (Tommaso Campanella). Ce récit utopique a été écrit par un moine calabrais. Il dessine avec précision l'état totalitaire car l'État de sa cité du soleil régente tout : de l'attribution du logement à la taille du costume uniforme. Les officiers règlent le bon exercice des vertus qui sont répertoriées. Il y a des informateurs et les condamnés s'autocritiquent comme chez Staline. Si Campanella est communiste avant la lettre, c'est de communisme religieux qu'il s'agit car il n'est pas athée. Comme nombre de ses... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2014

mon site sur la franc-maçonnerie

J'ai créé un site sur la franc-maçonnerie en 2000. Il contient une histoire de l'association ainsi qu'une bibliographie, un musée virtuel, des photos des temples maçonniques, un lexique pour mieux comprendre le langage maçonnique et d'autres articles de fond. Ce site a été consulté plus de 500 000 fois en 14 ans et il a été mentionné des dizaines de fois sur les forums car il synthétise l'essentiel des informations sur la franc-maçonnerie. Je souhaite que ce site continue et soit consulté par tous ceux que la franc-maçonnerie... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2014

Sous le triangle II

Chapitre XIII la maçonnerie russe. Ses rapports avec la maçonnerie française. Le 9 octobre 1934, le roi Alexandre Ier de Yougoslavie et M. Barthou furent assassinés. C'était un complot. Vigneau est persuadé que les sociétés secrètes ont fait tuer le roi de Yougoslavie pour « régénérer » la société. Il prétend que la maçonnerie russe avait préparé l'assassinat du tsar. Il cite la planche que le frère Bourishkine présenta le 2 février 1934 à la loge Lotos à Paris. La maçonnerie russe était née dans la première moitié du XVIIIe siècle.... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2014

Sous le triangle I

  Sous le triangle. Albert Vigneau et Vivienne Orland chapitre premier. La franc-maçonnerie et la laïcité. Un soir à la loge « la philosophie positive » du GODF (15 décembre 1933). Le frère Robert Leclerc est un nouvel initié qui livre ses impressions maçonniques. Le vénérable de sa loge, « la philosophie positive » est le député de Paris Paul Perrin. Robert Leclerc était un sympathisant de la franc-maçonnerie avant d'être initié. C'était un éducateur. Vigneau dit que si tous les Français étaient comme lui, il n'y aurait... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 décembre 2013

Livres non lus II

La morale de « un jour sans fin » c'est que Phil conquiert Rita non pas en exerçant une emprise sur elle mais en perdant de son arrogance vis-à-vis des autres. Il finit par s'intéresser à eux. Son jour sans fin, il est l'utilise pour aider les autres, en s'intéressant aux autres, il devient lui-même intéressant et parvient, par sa gentillesse, à séduire Rita et à sortir du jour sans fin. Des conduites à tenir. Chapitre Ier. Ne pas avoir honte. La plupart des enseignants sont exposés à l'obligation de rendre compte de livres... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2013

Livres non lus

Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ? Pierre Bayard. Pierre Bayard est né dans un milieu où on lisait peu. Il s'est fréquemment retrouvé dans des situations délicates où il était contraint de s'expliquer à propos de livres qu'il n'avait pas lus. Il enseigne la littérature à l'université et ne peut échapper à l'obligation de commenter des livres qu'il n'a pas lus. Il pense que la majorité de ses étudiants n'ont pas lu non plus les livres au programme. Mais si une minorité lit, il ne peut se mettre dans l'embarras en ne... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 23:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 novembre 2013

Histoires de planètes 3

La forêt enchantée (Fritz Leiber). Elven était sur une planète où son vaisseau s'était écrasé. C'est une forêt de ronces qui avait amorti le choc et lui avait sauvé la vie. Le bourdonnement qui résonnait derrière lui lui parla. Elven savait que c'était Fedris qui lui parlait et menaçait de le retrouver. Le monde natal de Elven était mort. C'était un hors-la-loi. Fedris était un sorcier. Tous les hors-la-loi avaient été tués sauf Elven. Elven était entouré de ronces. Il ne savait pas où il était. Il était impossible à Fedris de le... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 02:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2013

Histoires de planètes 2

L'objet (Chad Oliver). Fin août 1971. Au Nouveau-Mexique, un astronef atterrit. À des centaines de kilomètres, le professeur Dixon Sanders regardait la fenêtre de son bureau à l'université. Il ignore que l'homme avait abordé sur Mars pour la première fois et ce qu'il y avait découvert. Trois jours après, il reçut une convocation de Washington et fut emmené au Nouveau-Mexique. Il fut accueilli dans un camp militaire secret. Le général Ransom lui ordonna le secret et lui montra un objet. Sanders vit un morceau de Pierre Brune polie... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2013

Histoires de planètes

Histoires de planètes. « Le diable de la colline du salut » (Jack Vance). Soeur Mary arracha son casque et le jeta sur le canapé ce qui surprit son mari, le frère Raymond. Elle était en colère contre le soleil qui était continuellement absent. Ils n'avaient l'idée du temps qui passe que grâce à leur pendule. Ils étaient pionniers sur La Gloire. Ils virent un incendie dans Old Fleetville. Ils pensaient que c'était les Flits qui en étaient la cause. Les Flits étaient très prospères avant l'arrivée de la colonie. Pourtant les... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]