15 août 2007

L'homme éternel (fin)

4è partie : de quelques interrogations romantiques I Petit manuel de la chasse aux énigmes Pauwels et Bergier dénoncent le fait que pour les archéologues l’homme qui descend du singe n’est vraiment un animal raisonnable que depuis la mort de Louis XVI. La science a pour fonction essentielle de nous prouver qu’il n’y a pas de Bon Dieu. Donc s’exalter à la pensée qu’il nous reste beaucoup d’inconnus à percer, c’est avoir partie lié avec l’obscurantisme. L’archéologie serait une science complète et fermée, tout comme la physique... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2007

L'homme éternel 2

Deuxième partie : Rêveries sur la grande langue I - La musique du ballet des géants Au Vè siècle, Aurelius, héritier du trône breton, voulut élever un monument à la mémoire de ses hommes massacrés par les Saxons. Merlin l’enchanteur lui conseilla d’aller chercher le Ballet des Géants à Killaraus en Irlande. C’était un monument de pierre empli de mystère. Les pierres furent déplacés par les soldats d’Aurelius jusqu’à Stonehenge. En réalité Stonehenge serait un temple romain pour l’architecte Inigo James ou druidique... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2007

L'homme éternel 1 (suite du Matin des magiciens)

L’homme éternel Dix ans après Le Matin des magiciens, paraissait L’Homme éternel, ouvrage inachevé qui devait être le tome 1 d’une série d’essais sur l’homme, son passé, son avenir et son espace intérieur. Pauwels voulait que cette série soit un « Manuel d’embellissement de la vie ». Ce livre ne connut pas le succès du Matin des magiciens et le réalisme fantastique lassa le public puisque la revue « Planète » issue de ce mouvement disparut au même moment. Comme dans le Matin des magiciens, Pauwels et Bergier sont obsédés par les... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 13:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 août 2007

Le matin des magiciens (suite et fin)

Pour Pauwels et Bergier la parapsychologie n’a aucun rapportavec l’occultisme et s’emploie au contraire à une démystification de cedomaine. Pour eux, l’étude des facultés extrasensorielles estsusceptible de déboucher sur des applications pratiques d’une ampleurconsidérable. Vers la révolution psychologique. Lesdeux auteurs s’appuient sur Teillard de Chardin pour affirmer que lamutation humaine est commencée. Ils pensent que la psychologie devraits’adapter pour se fonder non pas sur ce qu’est... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 19:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 août 2007

Le Matin des magiciens 5

Pauwels et Bergier veulent faire croire que l’écriture deMein Kampf a été influencée par les thèses de Haushofer. Haushofervoyagea en Inde et en Extrême-Orient, apprit le japonais et affirma quele peuple allemand était originaire d’Asie centrale. Haushofer auraitété initié à l’une des plus importantes sociétés secrètes bouddhistes(là encore les dires de Pauwels et Bergier ne sont pas étayés). JeanKlein dans la préface du livre « De la géopolitique » écrit parHaushofer met à bas les théories des deux auteurs en écrivant : «... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
29 juillet 2007

Le matin des magiciens 4

Pauwels et Bergier évoquent l’origine de l’univers et sonexpansion et la mettent en relation avec la doctrine d’Horbiger qui estradicalement différente. Pour lui, l’univers procéderait de larencontre entre un soleil des millions de fois plus grand que le nôtreavec une planète gante constituée de glace. L’explosion engendrée créales planètes. Les planètes finiront par retomber en glace dans lesoleil, il y aura une nouvelle explosion et un recommencement. Horbigerétait appelé « le Copernic du XXè siècle » par les nazis.... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 14:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 juillet 2007

Le matin des magiciens 3

2è partie Quelques années dans l’ailleurs absolu Pauwels et Bergier s’interrogent sur le sens de l’histoire. Ils se demandent si l’histoire vraie est celle de la civilisation, mélange de progrès techniques et de progrès de la spiritualité. Pour eux, l’histoire politique est peut-être une histoire parasite. Ils pensent que les physiciens et les psychanalystes ont accepté le réalisme fantastique et que c’est cette imagination qui les a fait avancer. A contrario, les historiens s’enferment dans le cartésianisme et que cela rend les... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2007

Le matin des magiciens II

L’alchimie comme exemple Pauwels évoque une rencontre avec un alchimiste au Procope en 1953. Cet homme a sévèrement critiqué Gurdjieff que Pauwels avait suivi. Il prétendait que la pierre philosophale existait et que le mystérieux Fulcanelli vivait encore. Puis Pauwels revient sur sa rencontre avec Bergier qui lui fit connaître l’alchimie et lui permit de sortir de son antiprogressisme. Ce qui intéressait Pauwels dans l’alchimie c’était le mélange entre science et spiritualité. « Nous pensons enfin ceci : l’alchimiste au terme de... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 20:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 juillet 2007

Le matin des Magiciens I

Le matin des Magiciens : Pauwels/Bergier Ce livre fut un phénomène éditorial. Vendu à un million d’exemplaires, il engendra un courant de pensée : le réalisme fantastique, une revue : Planète, inspira une collection de livres ésotériques, L’Aventure mystérieuse (dans laquelle Jacques Bergier publia plusieurs titres) et provoqua une vive polémique. D’un côté les pro Pauwels/Bergier (dont le sociologue Edgar Morin qui publia des articles favorables dans Le Monde) et les anti, l’Union Rationaliste qui publia un ouvrage... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 15:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 juillet 2007

le grade de maître

Historique du grade de maître Par Thierry Rouault    Dans les débuts de la franc-maçonnerie opérative, en Angleterre et en Écosse, il n’existait qu’un seul grade. La cérémonie d’initiation était très simple et unique. L’impétrant devait prouver, sur le chantier et devant ses futurs frères qu’il possédait les connaissances techniques du métier. Après la cérémonie, la légende du métier et les mots secrets étaient communiqués au nouvel initié. La cérémonie de la maçonnerie opérative s’est divisée en deux sans que l’on... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]