29 juillet 2007

Le matin des magiciens 4

Pauwels et Bergier évoquent l’origine de l’univers et sonexpansion et la mettent en relation avec la doctrine d’Horbiger qui estradicalement différente. Pour lui, l’univers procéderait de larencontre entre un soleil des millions de fois plus grand que le nôtreavec une planète gante constituée de glace. L’explosion engendrée créales planètes. Les planètes finiront par retomber en glace dans lesoleil, il y aura une nouvelle explosion et un recommencement. Horbigerétait appelé « le Copernic du XXè siècle » par les nazis.... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 14:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 juillet 2007

Le matin des magiciens 3

2è partie Quelques années dans l’ailleurs absolu Pauwels et Bergier s’interrogent sur le sens de l’histoire. Ils se demandent si l’histoire vraie est celle de la civilisation, mélange de progrès techniques et de progrès de la spiritualité. Pour eux, l’histoire politique est peut-être une histoire parasite. Ils pensent que les physiciens et les psychanalystes ont accepté le réalisme fantastique et que c’est cette imagination qui les a fait avancer. A contrario, les historiens s’enferment dans le cartésianisme et que cela rend les... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2007

Le matin des magiciens II

L’alchimie comme exemple Pauwels évoque une rencontre avec un alchimiste au Procope en 1953. Cet homme a sévèrement critiqué Gurdjieff que Pauwels avait suivi. Il prétendait que la pierre philosophale existait et que le mystérieux Fulcanelli vivait encore. Puis Pauwels revient sur sa rencontre avec Bergier qui lui fit connaître l’alchimie et lui permit de sortir de son antiprogressisme. Ce qui intéressait Pauwels dans l’alchimie c’était le mélange entre science et spiritualité. « Nous pensons enfin ceci : l’alchimiste au terme de... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 20:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 juillet 2007

Le matin des Magiciens I

Le matin des Magiciens : Pauwels/Bergier Ce livre fut un phénomène éditorial. Vendu à un million d’exemplaires, il engendra un courant de pensée : le réalisme fantastique, une revue : Planète, inspira une collection de livres ésotériques, L’Aventure mystérieuse (dans laquelle Jacques Bergier publia plusieurs titres) et provoqua une vive polémique. D’un côté les pro Pauwels/Bergier (dont le sociologue Edgar Morin qui publia des articles favorables dans Le Monde) et les anti, l’Union Rationaliste qui publia un ouvrage... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 15:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 juillet 2007

le grade de maître

Historique du grade de maître Par Thierry Rouault    Dans les débuts de la franc-maçonnerie opérative, en Angleterre et en Écosse, il n’existait qu’un seul grade. La cérémonie d’initiation était très simple et unique. L’impétrant devait prouver, sur le chantier et devant ses futurs frères qu’il possédait les connaissances techniques du métier. Après la cérémonie, la légende du métier et les mots secrets étaient communiqués au nouvel initié. La cérémonie de la maçonnerie opérative s’est divisée en deux sans que l’on... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2007

A propos de la solitude

La grâce de solitude Entre misère et royauté : la libre solitude Le « solitaire heureux » reste un mystère tant la solitude est synonyme de panique dans la société actuelle. Partagé entre besoin d’amour et désir d’indépendance nous ne sommes pas préparés à la solitude quand nous y sommes confrontés. Autrefois rare, la solitude touche aujourd’hui des millions de personnes et pourtant elle est occultée par les penseurs actuels (le mot « solitude » est absent des dictionnaires de sciences humaines !). ... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 mai 2007

Rousseau : l'homme qui croyait en l'homme (suite)

Chapitre IV : le philosophe En juillet 1759, de nombreuses personnes veulent rencontrer Rousseau à Montmorency pendant qu’il écrit dans son « donjon », un cabinet d’écriture qui domine Paris. Le 15 novembre 1759, Malsherbes et Margency invitent Rousseau à écrire dans le Journal des savants deux articles par mois pour 800 livres d’honoraires. Il travaille sur ses Institutions politiques (dont il tirera Du contrat social) et répond aux questions d’éducation que lui posent Mmes d’Epinay, de Créqui et de Chenonceau. Il réfléchit donc... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 mai 2007

Rousseau : l'homme qui croyait en l'homme

Jean-Jacques Rousseau, l’homme qui croyait en l’homme. (Vincent Howlett) Ce livre est une biographie de Rousseau tout public, très agréable à lire et néanmoins détaillée. Il peut servir d’introduction à l’oeuvre de Rousseau et peut donner envie d’aller plus loin en se tournant vers les publications universitaires. Chapitre I : Les initiations J. J. Rousseau née le 28 juin 1712. Son père Isaac était horloger, violoniste et maître de danse, sa mère Suzanne, femme volontaire, Jean-Jacques ne la connut pas car elle mourut en lui... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 avril 2007

Un nouveau parti de gauche

Puisque Bayrou construit un nouveau parti réunissant les idées de la droite du PS et du gaullisme social, il y a fort à parier que le PS va se déliter sous peu avec un nouveau Bad Godesberg. Ce terme désigne une ville allemande mais également l'abandon du marxisme et l'acceptation de l'économie de marché par le Parti social-démocrate allemand en 1959. A l'évidence, c'est l'aile droite du PS qui va tuer le socialisme. Royal sera obligée de rassembler les "modernistes" (Strauss-Kahn et sa clique) pour créer un Parti... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 09:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 avril 2007

feuilleton politique 6

"La politique ne sera plus jamais comme avant" dixit François Bayrou. Certes, mais comment sera-t-elle ? Mieux ? Pire ? Les cinq prochaines années nous permettront d'y réfléchir. Bayrou crée un nouveau parti : le Parti Démocrate. En raison des initiales du parti, cette idée n'était pas bien vue par tout le monde et il y avait forcément pensé. Ca ne pouvait qu'encourager les blagues homophobes de Gerra et Bigard (Patrick Sébastien ne s'y risquera pas puisqu'il soutient Bayrou mais je suis sûr qu'il était très tenté). Par la... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]