17 février 2007

Du contrat social : Livre IV

Livre IV Chapitre I : Que la volonté générale est indestructible Tantque plusieurs hommes réunis se considèrent comme un seul corps, ilsn’ont qu’une seule volonté qui se rapporte à la commune conservation etau bien-être général. Alors tous les ressorts de l’Etat sont simples.La Paix, l’union, l’égalité sont ennemie des subtilités politiques. UnEtat ainsi gouverné a besoin de très peu de lois. Mais quand le noeudsocial commence à se relâcher et l’Etat à s’affranchir quand lesintérêts... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

17 février 2007

Merci de laisser vos commentaires et suggestions après avoir utilisé un article

Vous pouvez laisser un message dans le livre d'or  http://www.livre-dor.net/livre.php?livredor=52753
Posté par Humanisme à 14:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 février 2007

Du Contrat social : livre III

Livre III Chapitre I : Du gouvernement en général Dansle corps politique on distingue la force et la volonté. La volonté estla puissance législative et la force est la puissance exécutive. Lapuissance législative appartient au peuple et la puissance exécutive augouvernement qui est le ministre du Souverain. Le gouvernement est uncorps intermédiaire établi entre les sujets et le Souverain pour leurmutuelle correspondance, chargé de l’exécution des lois et du maintiende la liberté tant civile... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 23:31 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
08 février 2007

Le Contrat social : Livre II

Livre II Chapitre I : Que la souveraineté est inaliénable Lasociété doit être gouvernée uniquement sur l’intérêt commun. Lasouveraineté n’étant que l’exercice de la volonté générale ne peutjamais s’aliéner. La volonté particulière tend par sa nature auxpréférences et la volonté générale à l’égalité. La volontéparticulière, elle ne peut donc se donner des chaînes pour l’avenir. Chapitre II : que la souveraineté est indivisible Lavolonté générale est celle du corps... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 10:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
08 février 2007

Le contrat Social : Livre I

      Livre I chapitre 1 Sujet de ce premier livre       Rousseaucommence par un constat propre à son époque : « l’homme est né libre,et partout il est dans les fers ». L’ordre social est sacré et sert debase à tous les autres mais il n’est pas naturel, il repose sur desconventions.       Chapitre 2 : des premières sociétés       Rousseauplace la famille comme origine des sociétés politiques. Le chef est lepère et les enfants sont le peuple. Le lien qui unit la... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 08:26 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
08 février 2007

Le Contrat Social : présentation

Le Contrat Social    Rousseau tenait à intégrer la morale dans la politique, pour lui : « Il faut étudier la société par les hommes et les hommes par la société : ceux qui voudraient traiter séparément la politique et la morale n‘entendraient jamais rien à la politique » (Emile ou l’éducation). Le Contrat social fut glorifié par la Révolution et inspira la Déclaration des Droits de l’Homme. Le Contrat Social est un traité de théorie politique qui s’inscrit dans la tradition de Platon, Machiavel et Hobbes. L’élément... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2007

L'incendie de la Bibliothèque d'Alexandrie : un mythe

La destruction L. Canfora, a prouvé que l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie par Jules César est un mythe provenant de la confusion des récits historiques sur les événements qui survinrent en 48 avant JC. Il n’y eut pas de « sac d’Alexandrie ». Seul fut incendié  un entrepôt du port d’Alexandrie, avec, selon Dion Cassius qui s’appuyait vraisemblablement sur Tite-Live, ses 40.000 rouleaux (lesquels étaient des livres en cours de traitement ou des doubles, ou des rouleaux de papyrus vierges). On peut donc parier que Musée et... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2007

Américains ou Etats-Uniens ?

Je considère que l'utilisation du mot "Américains" pour désigner le peuple des Etats-Unis est irrespectueux à l'égard des autres habitants du continent américain. Cela consiste à nier l'existence des Boliviens, des Mexicains, des Argentins, etc... Comme si on disait les Européens pour parler des Français et que seuls ces derniers pouvaient revendiquer ce terme. Ainsi, je milite pour l'utilisation du vocable "Etats-Uniens" comme substantif et adjectif et je ne suis pas le seul car plusieurs dicos sont d'accord sur... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 15:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 janvier 2007

LTI : la langue du IIIè Reich

Pendant mes années de recherches universitaires, je me suis longuement intéressé à la rhétorique de la haine antisémite et antimaçonnique. J'en ai conclu que les mots pouvaient tuer. Victor Klemperer est le philologue qui m'a le plus impressionné (avec Jean-Pierre Faye) dans sa façon brillantissime de décortiquer le langage nazi. Voici un extrait de ma thèse de doctorat dans lequel je parle de Klemperer : Klemperer, Victor.- LTI, la langue du IIIè Reich ; Paris : Albin Michel, Pocket, 1996 Philologue et spécialiste de la... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 janvier 2007

éléments de culture générale 4

Mes citations préférées de Nietzsche - Tout esprit profond avance masqué - Veux-tu avoir la vie facile ? Reste toujours près du troupeau, et oublie-toi en lui. - La croyance que rien ne change provient soit d'une mauvaise vue, soit d'une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat. - Ce qui découle du pessimisme, c'est la doctrine de l'absurdité de l'existence - Ce qui me bouleverse, ce n'est pas que tu m'aies menti, c'est que désormais, je ne pourrai plus te croire. - La... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 17:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]