10 mai 2013

L'expérience instruit-elle ?

Expérience scientifique, expérience de la vie. L'expérience instruit-elle ? L'expérience concerne la philosophie de la connaissance et la philosophie pratique. Expérience vient du latin «experientia » et du grec «emperia » qui signifie épreuve, essai. L'expérience c'est une rencontre avec quelque chose. L'expérience est souvent valorisée. L'expérience instruit mais selon certaines conditions. Instruire signifie insérer, introduire, outiller, mettre quelqu'un en possession de connaissances nouvelles. L'instruction modifie une... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2013

Le travail

Le travail. Le travail c'est l'activité par laquelle l'homme produit des richesses (biens et services) qui lui permettent de subvenir à ses besoins naturels et sociaux. Le but du travail est la satisfaction des besoins. Ce n'est pas le travail en lui-même qui compte mais son but. On ne travaille pas pour travailler mais pour gagner sa vie. L'homme a eu recours à la technique pour faciliter son travail. La technique et un savoir-faire. Progressivement elle a cessé d'être un savoir-faire pour laisser la place à la machine. On est... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2013

Le langage ne sert-il qu'à communiquer ?

Le langage ne sert-il qu'à communiquer ? Langages : fonction d'expression de la pensée et de communication entre les hommes, mise en oeuvre au moyen de signes vocaux (la parole) et éventuellement de signes graphiques (écriture) qui constituent une langue (Petit Robert). On remarque que le langage n'est pas une chose mais une fonction. Le langage a en vue une utilité. Exprimé signifie rendre à l'extérieur ce qui est d'abord intérieur. La communication nécessite un locuteur, un auditeur et un référent (ce qui est dit). Il faut un... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2013

La culture empêche-t-elle la barbarie ?

La culture empêche-t-elle la barbarie ? Ernest Renan : « la culture est de nos jours la grande force de l'esprit à tous les degrés. La barbarie est vaincue sans retour, parce que tout tend à devenir scientifique ». Nietzsche : « le grand raz-de-marée de la barbarie est à nos portes. Un siècle de barbarie sans précédent commence. Et la science sera à son service ». (Volonté de puissance). I qu'est-ce que la culture ? Culture vient de «colere » : cultiver son champ ou le lieu qu'on habite. La culture consiste à prendre soin de... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2013

Le bonheur

Qu'est-ce que le bonheur ? Le bonheur est la réalisation de ses désirs. On peut être moral sans être heureux. Agir moralement peut être contraire à la réalisation de ses désirs. Dans une autre vie, il faut espérer que Dieu existe, que s'il existe mon âme est immortel, il faut que j'espère que dans ma vie j'ai été libre. Si je n'ai pas agi librement, je ne suis pas responsable de mes actes. Si quelqu'un a accompli des actes conformes à la morale mais non librement il ne pourra rien espérer au moment éventuel où il y aurait un accord... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 00:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2013

Le compagnonnage

Les compagnons ou l'amour de la belle ouvrage. François Icher. Chapitre premier le temps des légendes. Théâtre initial qui aurait abrité la mise en place d'un ordre des compagnons, le temple de Jérusalem apparaît dès lors comme un site accueillant, à tel point qu'au côté du roi Salomon se positionnent d'autres personnages supposés, eux aussi, avoir joué un rôle essentiel dans la création de l'ordre compagnonnique. Me Jacques et le Père Soubise forment ainsi avec le roi de Palestine le triptyque légendaire et traditionnel du Beau... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 14:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2013

Y a-t-il un Bien commun ?

Y a-t-il un bien commun entre la philosophie morale et la philosophie politique ? Qu'est-ce que le bien ? Bien comme adjectif qualifie des personnes ou des actions et est synonyme de bon. Bien comme adverbe, il a bien mangé. Bien comme substantif, le bien ou un bien. Le bien comme substantif. Le bien apparaît comme une entité réelle comme une entité abstraite (l'idée du bien). Quand on dit qu'une chose est bonne c'est par rapport à l'idée de bien. Le bien est un modèle, une référence, la perfection. Un bien, c'est quelque chose... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2012

Peur bleue

Peur bleue (Stephen King) -la nuit du loup-garou janvier c'est la pleine lune sur Tarkers mills. On ne voit plus rien du ciel obstrué par la neige du blizzard. Arnie Westrum, cheminot aux chemins de fer du Maine, a été surpris par la tourmente à 15 km de la ville. Il s'est réfugié dans une baraque en planches. Il joue aux cartes. Il entend gratter à la porte. C'est un loup-garou. Il défonce la porte. Arnie tente de se défendre avec une pioche. Les loup-garou le tue. Le cycle du loup-garou a débuté. Février c'est la nuit de la... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 06:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2012

Les sept têtes du dragon vert (Teddy Legrand)

          Les sept têtes du dragon vert   Teddy Legrand Teddy Legrand apparaît comme le continuateur de l'oeuvre de Charles Lucieto, lui-même auteur d'une série de romans d'espionnage regroupé sous le titre d'ensemble « la guerre des cerveaux ». Préface « les sept têtes  du dragon vert » est un livre recherché sur les étals des bouquinistes par certains connaisseurs. Il a été publié en 1933. Il est inspiré par l'oeuvre d'Agatha Christie. Un autre livre a été publié sous le... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 avril 2012

Léo Taxil

Léo Taxil, parcours douteux d’un individu douteux. (commander le livre sur Léo Taxil A la fin du XIXè siècle, des milliers de français apprennent, dans une publication périodique : Le diable au XIXè siècle, que Lucifer se manifeste dans le temple d’une secte maçonnique nord américaine, le Palladium. L’auteur de cette revue est formel : Lucifer est le Grand-Maître secret de la franc-maçonnerie et il se livre aux pires horreurs dans la pénombre des arrières loges Les francs-maçons adorent 44 435 633 démons et un horrible diablotin... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]