19 décembre 2010

Le livre des damnés (Charles Fort) I

Le livre des damnés (Charles Fort) Le chandail d’Einstein En dressant le catalogue vivant et poétique des prodiges inexpliqués, Charles Fort créait une chausse-trappe à dogmatismes qui n’a jamais depuis cessé de fonctionner. Il passa vingt-six ans dans les couloirs du British Museum, se nourrissant de roquefort, de pain de seigle et de raisins au whisky, pour réunir quelque 20 000 fiches qu’il détruisit ensuite par crainte d’un incendie. Enfin il se lança dans l’examen de tous les phénomènes, combinaisons, attractions et... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 21:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2010

Blaze (Stephen King) II

16 Quand Blaze envoya sa demande de rançon, il devint le principal suspect dans l’affaire de l’enlèvement. La police avait recueilli le témoignage du gardien, un certain nombre de fibres bleues trouvées au sommet de la barrière grillagée du parking d’Oakwood identifiée comme provenant d’un D-Bay jean, les photos et les moulages d’empreintes de bottes, un échantillon de sang, les empreintes de l’échelle et enfin la déclaration de Norma Gerard avant sa mort, voyant dans le portrait-robot une assez bonne ressemblance avec... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 13:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2010

Blaze (Stephen King) I

Blaze (Stephen King) 1 George et Blaze étaient dans un parking de bar à bières cherchant à voler une voiture. George considérait Blaze comme un crétin. George alla au bar et laissa Blaze se débrouiller. Blaze entra dans une voiture dont la portière n’était pas fermée et chercha un double des clés de contact. Il en trouva sous le tapis de sol. Il voulut partir en laissant George au bar. Mais sa mémoire lui revint. George était mort depuis trois mois. 2 Blaze ne supportait pas la solitude et la peur. Il... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 13:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2010

Diane Dufresne II

Hollywood et Las Vegas Le trio, au cours de l’été 1974, s’était retrouvé toujours au soleil, mais à Los Angeles cette fois, dans le but de travailler à un nouvel album. Le trio fréquente le show-bizz de Los A,geles, capitale de la mise en boîte de l’ »American dream » que ce soit sur pellicule ou sur disque. Et ils en profitent pour pousser leur chemin jusqu’à Las Vegas. Ils vont au Caesar’s Palace, ce temple où Presley et les plus grandes bêtes de scène de l’Amérique ont donné leurs spectacles. De leur sentiment... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 novembre 2010

Diane Dufresne I

Diane Dufresne (Gaëtan Racine) Introduction Diane Dufresne n’a pas cessé depuis 1972, année où elle a pris possession de la scène culturelle québécoise, de susciter l’émotion et la controverse. Si Diane Dufresne se déguise en clown, c’est parce que c’est drôle; si elle porte les cheveux roses, « comme un coucher de soleil », c’est parce que c’est beau. L’image, chez cette femme émotive, est l’extériorisation de ses états d’âme ce qui, bien sûr, peut choquer ceux qui s’évertuent sans cesse à les bien cacher. ... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2010

Aristote

ARISTOTE (384-322 av J.C)    1 La Logique     L’idée ici, c’est que pour parvenir au savoir, il faut d’abord savoir raisonner, faire un bon raisonnement.  C’est le domaine de la logique. La logique n’est donc pas le savoir lui-même, mais un outil du savoir. Donc la logique n’est pas la science, mais toute science doit être logique. L’intérêt de la logique consiste à nous aider à distinguer les raisonnements corrects des raisonnements incorrects. Question : qu’est-ce donc qu’un raisonnement?     Un... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 23:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 novembre 2010

Je ne suis pas une légende (Jacques Bergier) II

Chapitre 8 Le nième cercle L’historien allemand Julius Mader déclara à propos de Bergier : « Aucune torture n’a pu avoir raison de cet homme de fer ». En mars 1944, Bergier partit de Compiègne au camp de Neue Bremme en Sarre. C’était un camp « Rückkehr unwünschbar » (retour indésirable). Bergier n’aurait pas dû en sortir vivant car Neue Bremme était réservé aux ennemis numéro un du Reich comme le colonel de la Roque, fondateur des Croix de Feu engagé dans la Résistance. Il mourut dans le camp. Bergier raconte qu’on... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2010

Je ne suis pas une légende (Jacques Bergier) I

Je ne suis pas une légende (Jacques Bergier)   Chapitre 1 le jour de nuage, la nuit de flamme   A 4 ans, Bergier avait vu un général dans le square et il lui avait expliqué toutes les erreurs militaire en Prusse orientale. Il était venu chez Bergier pour lui parler de nouveau. Sa mère en conclut que Jacques était génial. Les Bergier vivaient à Odessa. Le père avait une épicerie. A 5 ans, Jacques fit pour le première fois l’expérience de l’injustice. Le vieux comptable de son père avait été frappé par des... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 12:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 novembre 2010

Les maisons hantées (Flammarion)

Les maisons hantées (Camille Flammarion) Prologue Spiritualisme et matérialisme Flammarion et Camille Saint-Saens n’étaient pas d’accord. Saint-Saens était en faveur des facultés cérébrales contre la théorie de l’âme personnelle. Le compositeur estimait que les faits exposés dans le livre « L’Inconnu » de Flammarion ne conduisaient pas à admettre l’existence de l’âme. Pour Saint-Saens les apparitions d’esprit n’étaient qu’un acte cérébral mais Flammarion voulait y voir un acte psychique. Flammarion estimait que la... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 00:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2010

L'écume des jours II (Vian)

XXIX Nicolas discutait avec la souris. Il voulait savoir si elle n’était pas contente. Elle eut un geste de dégoût et montra les murs. Dans la salle à manger, Chloé déjeunait avec Colin. Chloé voulait sortir avec Nicolas, Colin, Chick, Isis et Alise. Colin prit de l’argent dans son coffre. Le coffre lui indiqua qu’il ne lui restait plus que 35 000 doublezons à cause du mariage, de la voiture et de l’argent donné à Chick. XXX Chloé, Colin et Nicolas se promenèrent. Chloé voulait s’acheter des robes dans les... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]