24 décembre 2016

La société a-t-elle besoin d'un fondement ?

La société et les échanges.     Le fondement c'est ce sur quoi se repose quelque chose. C'est la base, le socle. Se reposer sur quelque chose signifie avoir quelque chose comme origine ou avoir confiance en quelque chose. Le fondement c'est l'origine de quelque chose, c'est le principe. Un principe c'est ce qui vient en premier, ce qui est le plus ancien. Le principe a un rôle contraignant, il donne des règles. Le fondement fait autorité. Fonder c'est instituer de façon active. La société a-t-elle besoin de principe plus... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2016

Peut-on désirer sans souffrir ?

    Le désir a tendance à faire souffrir. C'est la possibilité de désirer. La capacité de désirer. La légitimité de désirer. A-t-on le droit de désirer. La question devient : est-il possible de désirer sans souffrir ou est-il contradictoire de désirer sans souffrir ou désirer est-il nécessairement souffrir. Est-on capable de désirer sans souffrir. C'est le sujet qui désire. Il y a le désir conscient et le désir inconscient mais là c'est un sujet conscient. La souffrance renvoie au fait d'éprouver douloureusement... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 décembre 2016

Le temps peut-il suspendre son vol ?

    Eddington parle de la flèche du temps pour signaler que le temps passe mais ne repasse pas toujours dans la même direction. La flèche a à voir avec l'irréversibilité des phénomènes qui se passent avec le temps. Aristote dit que le temps est à la fois non étant et étant. Le temps est à la fois ce qui a cessé d'être (le passé) et aussi ce qui n'est pas encore (l'avenir). Le temps est la limite entre deux néants. La fonction du maintenant c'est d'assurer la liaison entre le passé et l'avenir donc le présent est. Le... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2014

La conscience de soi est-elle une connaissance de soi ?

La conscience de soi est-elle une connaissance de soi ?   Conscience signifie avec connaissance. La conscience va de pair avec la connaissance. La connaissance que j'ai de mes actes constitue la conscience. La conscience que je prends de ce qui n'est pas moi, c'est la conscience d'objet. Objet signifie ce qui est placé devant un sujet. La conscience que je prends de moi-même, c'est la conscience de soi. La conscience que j'ai d'une responsabilité c'est la conscience que je prends de ce qu'il faut faire. C'est la... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2014

Petite introduction à la métaphysique.

Petite introduction à la métaphysique.   La philosophie c'est la recherche de la vérité sur le monde que nous habitons. Le but final de la philosophie c'est le bonheur. André Comte-Sponville dit qu'il faut trouver le bonheur dans la vérité. La vérité sur le monde se trouve dans le monde. L'empirisme est l'ensemble des doctrines philosophiques établissant que toutes nos connaissances nous viennent de l'expérience. L'expérience c'est la saisie immédiate des choses par les cinq sens. L'expérience c'est l'habitude. ... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2013

Freud et Nietzsche

Nietzsche et Freud. Freud dit n'avoir jamais lu Nietzsche pour ne pas être entravé dans l'élaboration des impressions fournies par la psychanalyse. Freud évite de lire Nietzsche de façon consciente comme gage de son impartialité. Freud reconnaît des coïncidences entre la pensée de Nietzsche et la psychanalyse. La société psychanalytique de Vienne se réunissait tous les mercredis où les comptes-rendus de lecteurs étaient lus et on y parlait de Nietzsche. C'est par cet intermédiaire que Freud a connu les théories de Nietzsche. La... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 02:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2013

Le désir

Le désir nous met-il en péril ? On ne possède pas son corps, on se ressent dans son corps et on ressent le monde à travers son corps, sa chair. Le désir met-il le sujet en péril ? I les deux façons d'envisager le désir en philosophie. -Le désir est expression d'un manque. Celui qui ne désire rien, fait l'expérience d'une autonomie ou d'une indépendance. Platon (le Banquet) : « ce qu'on n'a pas, ce qu'on n'est pas, voilà l'objet du désir et de l'amour ». On aime qu'aussi longtemps qu'on manque. Dès qu'on obtient ce qui nous... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 01:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2013

conscience et mémoire de soi

Conscience de soi et mémoire de soi. La conscience de soi peut-elle se passer de la mémoire de soi ? Cela fait partie de la philosophie du sujet. Un sujet c'est ce qui n'est pas un objet. Le sujet c'est celui qui n'a jamais placé devant lui-même, c'est celui qui se saisit lui-même, en lui-même. Le sujet a donc un dedans. C'est celui qui peut dire « je ». Au sens philosophique, le sujet c'est celui qui peut se représenter à lui-même. Cette présence de soi à soi c'est la conscience de soi. Le sujet est capable de conscience. Cette... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 03:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2013

Une loi peut-elle être injuste ?

Une loi peut-elle être injuste ? Antigone a enterré son frère malgré l'interdiction de Créon. Elle a obéi à la loi de Zeus mais a désobéi à la loi de la cité qui interdisait aux traîtres d'être enterrés. Il y a un dédoublement dans le droit. D'un côté la loi, de l'autre côté la justice. C'est ce qui permet de dire qu'une loi peut être injuste. Pour rétablir la loi dans la justice, il faut surmonter le dédoublement. I pas de justice sans loi. Thomas Hobbes dans le Léviathan estime qu'il faut distinguer l'homme dans l'état de... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2013

L'expérience instruit-elle ?

Expérience scientifique, expérience de la vie. L'expérience instruit-elle ? L'expérience concerne la philosophie de la connaissance et la philosophie pratique. Expérience vient du latin «experientia » et du grec «emperia » qui signifie épreuve, essai. L'expérience c'est une rencontre avec quelque chose. L'expérience est souvent valorisée. L'expérience instruit mais selon certaines conditions. Instruire signifie insérer, introduire, outiller, mettre quelqu'un en possession de connaissances nouvelles. L'instruction modifie une... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]