10 mai 2013

Le travail

Le travail. Le travail c'est l'activité par laquelle l'homme produit des richesses (biens et services) qui lui permettent de subvenir à ses besoins naturels et sociaux. Le but du travail est la satisfaction des besoins. Ce n'est pas le travail en lui-même qui compte mais son but. On ne travaille pas pour travailler mais pour gagner sa vie. L'homme a eu recours à la technique pour faciliter son travail. La technique et un savoir-faire. Progressivement elle a cessé d'être un savoir-faire pour laisser la place à la machine. On est... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2013

Le langage ne sert-il qu'à communiquer ?

Le langage ne sert-il qu'à communiquer ? Langages : fonction d'expression de la pensée et de communication entre les hommes, mise en oeuvre au moyen de signes vocaux (la parole) et éventuellement de signes graphiques (écriture) qui constituent une langue (Petit Robert). On remarque que le langage n'est pas une chose mais une fonction. Le langage a en vue une utilité. Exprimé signifie rendre à l'extérieur ce qui est d'abord intérieur. La communication nécessite un locuteur, un auditeur et un référent (ce qui est dit). Il faut un... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2013

La culture empêche-t-elle la barbarie ?

La culture empêche-t-elle la barbarie ? Ernest Renan : « la culture est de nos jours la grande force de l'esprit à tous les degrés. La barbarie est vaincue sans retour, parce que tout tend à devenir scientifique ». Nietzsche : « le grand raz-de-marée de la barbarie est à nos portes. Un siècle de barbarie sans précédent commence. Et la science sera à son service ». (Volonté de puissance). I qu'est-ce que la culture ? Culture vient de «colere » : cultiver son champ ou le lieu qu'on habite. La culture consiste à prendre soin de... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2013

Le bonheur

Qu'est-ce que le bonheur ? Le bonheur est la réalisation de ses désirs. On peut être moral sans être heureux. Agir moralement peut être contraire à la réalisation de ses désirs. Dans une autre vie, il faut espérer que Dieu existe, que s'il existe mon âme est immortel, il faut que j'espère que dans ma vie j'ai été libre. Si je n'ai pas agi librement, je ne suis pas responsable de mes actes. Si quelqu'un a accompli des actes conformes à la morale mais non librement il ne pourra rien espérer au moment éventuel où il y aurait un accord... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 00:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2013

Y a-t-il un Bien commun ?

Y a-t-il un bien commun entre la philosophie morale et la philosophie politique ? Qu'est-ce que le bien ? Bien comme adjectif qualifie des personnes ou des actions et est synonyme de bon. Bien comme adverbe, il a bien mangé. Bien comme substantif, le bien ou un bien. Le bien comme substantif. Le bien apparaît comme une entité réelle comme une entité abstraite (l'idée du bien). Quand on dit qu'une chose est bonne c'est par rapport à l'idée de bien. Le bien est un modèle, une référence, la perfection. Un bien, c'est quelque chose... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2010

Aristote

ARISTOTE (384-322 av J.C)    1 La Logique     L’idée ici, c’est que pour parvenir au savoir, il faut d’abord savoir raisonner, faire un bon raisonnement.  C’est le domaine de la logique. La logique n’est donc pas le savoir lui-même, mais un outil du savoir. Donc la logique n’est pas la science, mais toute science doit être logique. L’intérêt de la logique consiste à nous aider à distinguer les raisonnements corrects des raisonnements incorrects. Question : qu’est-ce donc qu’un raisonnement?     Un... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 23:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]