16

Quand Blaze envoya sa demande de rançon, il devint le principal suspect dans l’affaire de l’enlèvement. La police avait recueilli le témoignage du gardien, un certain nombre de fibres bleues trouvées au sommet de la barrière grillagée du parking d’Oakwood identifiée comme provenant d’un D-Bay jean, les photos et les moulages d’empreintes de bottes, un échantillon de sang, les empreintes de l’échelle et enfin la déclaration de Norma Gerard avant sa mort, voyant dans le portrait-robot une assez bonne ressemblance avec l’homme qui l’avait agressée. Norma avait précisé que l’homme avait un trou impressionnant au front. Le FBI avait installé au domicile des Gerard du matériel de repérage. Il avait fait soigneusement répéter au père de Joseph Gerard IV ce qu’il devait répondre lorsque arriverait l’inévitable coup de téléphone. Le lieutenant Sterling avait recueilli le témoignage de Nancy Moldow, la femme du magasin pour bébés. Elle lui avait parlé du trou dans le front de Blaze. Nancy avait vu le permis de conduire de Blaze et elle avait retenu son nom, elle le dit à Sterling. Sterling eu accès au dossier de Blaze puisqu’il avait été en prison pour escroquerie. Il avait été classé comme débile mental. Au vu de ce dossier, Sterling conclut qu’en  fin de compte, il devait y avoir deux kidnappeurs dans l’affaire. George Rockley devait en être : jamais un type aussi stupide que Blaisdell n’aurait pu monter un coup pareil tout seul. Sterling enquêta sur George et apprit qu’il était mort.  Un avis de recherche fut lancé sur la personne de Clayton Blaisdell. Jerry Green découvrit qu’on venait de lui voler sa Mustang – 40 plus tard, toutes les voitures de patrouille avaient le signalement de la voiture. Sterling continua de penser que le cerveau de l’opération était quelqu’un de plus brillant que Blaisdell mais tout de même pas si brillant que ça. Sterling alla dans les toilettes pour prier que dieu veille sur le bébé et qu’il le laisse tuer Blaze.

17

Le bébé réveilla Blaze en pleine nuit. Le biberon ne suffit pas à le calmer. Blaze le prit dans ses bras et les cris du bébé s’arrêtèrent. Blaze avait rêvé à la manière de récupérer la rançon. Elle devait être rejeté d’un avion sur la route 1 où Blaze laisserait des feux de détresse marine. La voix de George dit à Blaze qu’il devait quitter le chalet pour ne pas être arrêté et de tuer le bébé. Il lui dit d’étouffer le bébé avec un oreiller et Blaze s’apprêta à la faire. Et George l’encouragea mais Blaze renonça. Blaze décida de partir et prit les affaires du bébé pour les mettre dans la Mustang. Il emmena quelques vêtements et partit avec le bébé. Dans la voiture, il alluma la radio. On parlait de la demande de rançon.

Blaze alla se réfugier à Hetton House. Il amena le bébé dans le bureau de Coslaw et fit un feu. Puis il ramena ses affaires et celles du bébé. Le bébé pleura alors Blaze lui donna à manger et le prit dans ses bras.

18

Au cours de l’été qui suivit leur virée à Boston, Blaze et John Cheltzman allèrent faire la cueillette des myrtilles avec d’autres garçons de Hetton House. Le cultivateur qui les avait engagés, Harry Bluenote, était un type réglo. Il avait payé les enfants sept cents le litre de myrtille. Les autres fermiers étaient contre lui car il aidait des délinquants. Le conseil municipal voulut passer en force une réévaluation des taxes foncières de Bluenote mais la question mais la question fut ajournée.A 15 ans, Blaze avait atteint sa taille définitive. Il mesurait 2 mètres. John Cheltzman avait été accepté comme totem personnel de Blaze et du fait de leur virée à Boston, les deux garçons étaient devenus quelque chose comme des héros folkloriques dans la société fermée de Hetton House. Il y avait des filles pour ramasser les myrtilles et les garçons cherchaient à les séduire. Bluenote apprit à conduire à Blaze. John devint le comptable de Bluenote. Blaze ne faisait pas que conduire. Il ramassait les seaux pleins, les ramenait au petit trot jusqu’au camion, les passait à John, apportait les seaux vides aux ramasseurs. Les jours passèrent, puis les semaines, selon un rythme bien établi. Bluenote laissa Blaze conduire par les petites routes entre la maison et les champs. Finalement, au cours de la troisième semaine d’août, le couronnement de l’été, Blaze perdit sa virginité. La fille s’appelait Anne Bradstay. On l’avait enfermée à Pittsfield pour incendie volontaire. Son beau-père l’avait dépucelée quand elle avait 13 ans et son frère aîné la battait quand il était ivre, c’est-à-dire souvent. Après un tel merdier, Pittsfield c’étaient les vacances. Elle n’était pas mauvaise, mais elle avait une certaine avidité pour tout ce qui brillait, comme une pie. Toe-Jam, Brian Wick et deux autres garçons de Portland mirent en commun leurs ressources et offrirent quatre dollars à Anne pour qu’elle couche avec Blaze. Personne n’en parla à John Cheltzman car ils craignaient qu’il ne s’en ouvre à Blaze. Anne accompagna Blaze au puits. Elle n’était pas très avancée dans l’art de la séduction. Elle tendit une main et prit le pénis de Blaze. Ils firent l’amour. Blaze devint le chevalier servant d’Anne. Il la suivait partout. A sa manière, elle se sentait amoureuse de lui. La veille du jour où ils devaient retourner à Hetton House, Harry Bluenote proposa à Blaze de rester. Il accepta et raconta à Anne ce qui s’était passé. Elle pleura. Malheureusement Bluenote mourut d’une crise cardiaque. En revenant à Hetton House blaze pleura.

Le bébé d’Anne Bradstay naquit huit mois et demi plus tard. Il fut adopté par les Wyatt. Il reçut le titre de champion de football de l’Etat avec son équipe l’année de ses 17 ans. Il fit des études de lettres.

19

Joe dormait bien mais Blaze était inquiet. Le nez du bébé coulait et sa poitrine semblait encombrée. Blaze voulait récupérer la rançon et garder le bébé. Il alla à pied à Cumberland. Il appela les Gerard. L’opératrice lui donna leur numéro bien qu’ils soient sur liste rouge mais elle obéit aux instructions du FBI. Blaze appela en PCV. Il donna son nom sans prendre conscience de son erreur. Le père de Joe lui répondit mais il demanda des détails pour être sûr qu’il était le ravisseur. Quand le père de Joe réalisa que Blaze avait son fils, il pleura. L’appel de Blaze fut localisé. Blaze donna ses instructions pour la rançon. Dix minutes plus tard la police arrivait à la cabine téléphonique mais Blaze était parti. Sterling était furieux que les policiers aient manqué Blaze. Mais il ordonna un barrage de toutes les routes. Quand Blaze rentra, le feu était éteint et Joe hurlait. Le berceau était renversé et Joe gisait sur le sol, la tête couverte de sang. Le bébé s’était coupé le front avec une écharde. Blaze le prit dans ses bras et le soigna.

20

Derrière les bâtiments principaux de Hetton House s’étendait un vaste terrain que Coslaw avait utilisé comme potager pour faire travailler les garçons et réaliser une économie sur le budget nourriture. Mais après l’été des myrtilles, John mourut. Il mourut seul à l’hôpital. Blaze regarda le lite vide de John et pleura en silence. Après les funérailles, les autres garçons, dans l’ensemble, laissèrent Blaze tranquille. Blaze alla dans le bureau de Coslaw et le frappa. Blaze partit à pied en direction du New Hampshire mais il se fit prendre et fut jugé. Au procès, Blaze dit que John était fragile et que c’était la faute de Coslaw s’il était mort. Le procureur traita Blaze de jeune voyou. Le juge condamna Blaze à deux ans de prison. Blaze déprima en prison à cause de la solitude. Il fut interrogé par un substitut du procureur du district du nom de Holloway. Hollowey lui demanda ce qu’il avait fait pour arriver en prison. A la fin, Holloway n’était plus amical et traita Blaze de crétin. Quand il quitta la prison, Blaze se senti envahit d’un merveilleux et apaisant sentiment de gratitude. Il dormit dans une grange, ce soir-là et trouva un boulot le lendemain : ramasser des patates à cinq cents le panier. L’hiver, il travailla dans une usine laitière du New Hampshire. Au printemps, il prit le car pour Boston et trouva un emploi à la lingerie de l’hôpital pour femmes de Brighton. Il rencontra Billy Saint Pierre qu’il avait connu en prison. Ce dernier lui proposa de braquer un magasin. Blaze gagna 17 dollars. Il continua les casses avec Bill et gagna jusqu’à 1 000 dollars. Et c’est ainsi qu’il fonctionna pendant un certain temps. Blaze n’avait aucun véritable ami à Boston. Ses relations se réduisaient à Billy et à l’équipe de besogneux qui orbitaient autour de lui. Blaze n’avait pas de petite amie, même occasionnelle. Il était d’une timidité maladive et obsédé par ce que Billy appelait sa tronche de pétée. Alors que Blaze connaissait Billy depuis environ un an, un musicien intermittent baratineur lui fit connaître l’héroïne. Elle rendit Blaze abominablement malade. Peu de temps après son expérience avec l’héroïne, Billy  et Calvin Suks se firent prendre en en tentant de braquer un supermarché. Dans les deux années qui suivirent l’arrestation de Billy, Blaze faillit se faire prendre une demi-douzaine de fois avec une autre bande. En juin, l’hôpital le licencia de son boulot à la laverie. Il ne prit même pas la peine de chercher un autre travail normal. Il se contenta de vivre au jour le jour jusqu’à celui où il rencontra George. Et ce jour-là, son destin fut scellé.

21

Granger donna une information importante à Sterling. Il savait que Blaze avait grandi dans un orphelinat qui s’appelait Hetton House. Sterling paria que Blaze s’était réfugié là. Blaze était couché avec le bébé et il le regardait fasciné. Il réalisa qu’il avait donné son nom à la standardiste. Il comprit que les flics connaissaient tout de sa vie et qu’ils allaient arriver à Hetton House. Il réfléchit où trouver un nouvel abri. Il donna à manger à Joe et l’emmitoufla. Il prit quelques affaires et partit. Son nouvel abri était une grotte. Il alluma un petit feu. Il laissa le bébé seul dans ses couvertures et partit en courant. Sterling se doutait que Blaze était seul à avoir fait le coup et qu’il fuirait de l’orphelinat. Sterling organisa un cordon de policiers qui se resserra autour de Hetton House. Blaze était revenu à Hetton House pour récupérer tout ce qu’il pouvait. Il était 7 h 30 quand il quitta l’orphelinat. Il voulait retourner à la grotte car il avait peur pour le bébé mais il vit un policier. Le policier ne l’avait pas vu alors Blaze l’assomma avec la crosse du pistolet de George. Il prit le policier sous les bras et le traîna jusqu’au gros pin. Il savait avec quelle force il pouvait frapper. Si les potes du policier ne le trouvaient pas rapidement, il allait mourir. En rentrant dans la grotte, Blaze vit que le feu s’était éteint et que le bébé dormait. Il ralluma le feu. Grander avait vu Blaze. Il voulut avertir Sterling mais son talkie-walkie ne marchait plus. Sterling et deux policiers arrivèrent dans le bureau de Coslaw mais trop tard. Ils virent le reste des affaires du bébé. Ils étaient en colère mais savaient que Blaze ne pouvait être loin. Il y eut un coup de feu. Un policier avait tiré dans la grotte. Réveillé en sursaut, le bébé se mit à pleurer. Ses petites mains s’agitaient en l’air. Un des éclats de granit lui avait fait une coupure au visage. Blaze bondit hors de la grotte et fonça vers l’origine du coup de feu en hurlant.

22

On était en septembre. Blaze était installé au comptoir du Maochie’s lorsque George entra dans sa vie. Blaze était à court d’argent. C’est Hank qui présenta George à Blaze. Il était son beau-frère. George lui proposa un coup. Ils entrèrent dans un grand magasin de Lynn, le Hardy’s. Pour la première fois depuis la mort de John, Blaze se prit de sympathie pour quelqu’un. George avait commencé les mauvais coups dès son enfance. Pour George, Blaze était un instrument et c’est comme un instrument que George l’utilisa tant qu’ils furent ensemble. Au Hardy’s George avait préparé une arnaque. Blaze devait laisser tomber son portefeuille avec une fausse carte d’identité et 15 dollars. Un homme vit le portefeuille et le ramassa. Blaze cria « au voleur ! ». Pendant ce temps George pouvait tranquillement vider le tiroir de la caisse du rayon homme. Un agent de sécurité mit fin à l’altercation entre Blaze et le voleur qui fut obligé de rendre le portefeuille de Blaze rejoignit George dehors. Ils avaient gagné 340 dollars. Deux ans plus tard, George fut arrêté pour une histoire de chèques en bois. Il fit 20 mois de prison. George conseilla à Blaze de travailler honnêtement et d’éviter Hank d’ici à sa libération. Blaze reprit son ancien travail puis fut videur pour une boîte de Combat Zone, mais il ne s’en sortait pas bien, dans ce boulot : il avait trop bon coeur. Alors il retourna dans le Maine et trouva un emploi dans une exploitation forestière. Quand George fut libéré, Blaze laissa tout tomber et retourna à Boston. Un professeur du secondaire emprisonné pour homicide, du nom de John Burgess avait suggéré à George un enlèvement. Il lui expliqua comment revendre l’argent à des spécialistes et comment récupérer la rançon par avion. Blaze écopa de deux ans de prison pour l’arnaque à la religion. Ils échouèrent dans le sud de l’Etat de New York lorsque Blaze sortit, mais la ville ne plut ni à l’un ni à l’autre. Ils descendirent ensuite jusqu’en Floride et passèrent un mois désolant à Tampa, sans le sou et incapables de monter un coup. Ils retournèrent donc dans le Nord mais pas à Boston, à Portland. Peu après leur arrivée, George lut un article sur les Gerard. Mais il n’y avait pas de bébé, pas encore, et ils retournèrent bientôt à Boston. Boston l’hiver, Portland l’été devint leur mode de vie au cours des deux années suivantes. A Portland, ils montaient un coup si l’occasion se présentait. Le 4 juillet de leur second été dans le Maine, George apprit que Joesph Gerard III et sa Narménienne de femme étaient devenus parents. George parla à Blaze de l’enlèvement mais il mourut trois mois plus tard. George fut tué par un certain Ryder qui l’accusa d’avoir triché aux dés. C’est alors que Blaze commença à entendre la voix de George. George l’encouragea à enlever le bébé.

23

Quand Blaze sortit de la grotte un policier le menaça de son arme, c’était Granger. Blaze bondit sur lui. Puis il retourna à la grotte et vit que la joue du bébé était couverte de sang. Il l’essuya et sortit de la grotte avec le bébé. Le policier que Blaze avait frappé était mort et Sterling était à sa poursuite. Granger était mort lui aussi. Blaze arriva sur le chemin forestier où se trouvaient les voitures des policiers. Sterling était derrière lui et le menaçait de son arme. Mais Blaze voulut entrer dans une voiture de police. Le shérif arriva et ordonna à Blaze de s’arrêter. Blaze courut avec le bébé. Blaze s’engagea sur la rivière gelée mais la glace rompit ses pas. Alors il revint sur la rive. Il vit George qui l’encourageait. Une balle atteint son mollet droit mais il ne la sentit pas et continua à courir. Une autre balle pénétra sans sa fesse droite et lui démolit la hanche. La balle aussi fut démolie. Le plus gros morceau alla déchirer son gros intestin. Une autre balle atteignit Blaze dans les reins et lui trancha la moelle épinière. Il tomba et Joe lui échappa.  Sterling acheva Blaze.

24

Joe avait eu une pneumonie mais il avait guéri. On enterra Blaze à South Cumberland. Il n’y eut personne pour suivre le cercueil.