12 octobre 2006

Desolation

Desolation : Du fantastique à tendance mystiqueCe roman de Stephen King, le maître de l'horreur, a la particularité d'insérer la métaphysique par l'intermédiaire du jeune héros : David Carver. Sur la route 50, un policier local arrête les rares passants pour les conduire dans sa ville, Desolation. Ses premières victimes sont Mary et Peter. Le couple a eu la malchance de se faire voler une plaque d'immatriculation, prétexte qui amène le flic a fouiller dans le coffre et trouver la drogue que la soeur de Peter avait cachée sous la... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2006

Marche ou crève

Marche ou crèveStephen King est malheureusement déconsidéré par "l'intellegentsia" pourtant ses romans sont souvent bien pensés et bien écrits (à part "Rêves et cauchemars" et la fin du "Fléau" que je trouve bien faible par rapport au reste du livre qui est excellent). Certains critiques littéraires et profs d'université voudraient tellement classer King parmi les auteurs de "paralittérature" classe qui représente pour eux la poubelle de l'écriture. J'aurais aimé parler de tous les ouvrages... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 14:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 octobre 2006

Anatole France : "L'histoire contemporaine"

Anatole France : L'histoire contemporaineEn 1897, Anatole France commence la rédaction de sa célèbre tetralogie "L'histoire contemporaine". Les stéréotypes antijuifs et antimaçonniques laissent penser que le romancier est réactionnaire. Un des personnages, Worms-Clavelin, Juif et franc-maçon, est l'archétype haï des nationalistes et des antidreyfusards. Le premier volet de la série "L'orme du mail" laisser planer un doute sur les convictions de France. Mais dès le deuxième roman "Le mannequin... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2006

Les Protocoles des Sages de Sion

Les Protocoles des Sages de Sion Faux et usage de fauxde Pierre-André TaguieffLa note: 15/20destruction d'un mytheDans cet ouvrage, Taguieff ne conte pas l'histoire de la genèse du faux, contrairement au livre de Cohn. Il commence par évoquer la sociologie du complot ou plutôt de la croyance au complot. Croire au complot consiste à trouver des responsables aux événements historiques, le complot confère un principe d'intelligibilité à l'histoire, apaisant ainsi le besoin de savoir autant que celui de se défendre. Taguieff explique... [Lire la suite]
Posté par Humanisme à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]